Partagez cet article :
Un A350 de Malaysia Airlines

La compagnie nationale de Malaisie est en vente. Air France-KLM a démenti avoir fait une offre pour s’emparer de 49% du capital…

C’est le journal The Strait Times qui a dévoilé cette semaine qu’Air France avait fait une offre pour racheter 49% de Malaysia Airlines. Selon le Strait Times, le projet d’Air France visait à établir un hub de maintenance en Malaisie.

Mais finalement et malgré la réputation du Stratit Times, la direction d'Air France-KLM a démneti ce jour vouloir participer au processus de vente.

La direction d'Air France-KLM a cependant précisé que des discussions avaient eu lieu entre les deux groupes.

Le gouvernement malaisien cherche un partenaire stratégique à Malaysia Airlines alors que la compagnie est en difficultés depuis plusieurs années. Ses difficultés se sont amplifiées depuis la disparition du vol MH370 et l’explosion du vol MH17 suite à l’envoi d’un missile au dessus de l’Ukraine.

Le premier Ministre malaysien a indiqué lundi 20 janvier que 5 offres avaient été reçues pour Malaysian Airlines. Japan Airlines ainsi qu'AirAsia et Malindo.

Japan Airlines a proposé de faire du pays un hub pour le sud-est asiatique.

 La Malaisie comme Singapour est particulièrement bien placée en tant zone géographique pour établir un hub et desservir les pays d’Asie du sud-est ainsi que l’Océanie.

Il reste que même si Malaysia Airlines est dans une situation compliquée il semble nécessaire pour les compagnies aériennes de s'internationaliser en Asie, la zone où la croissance du trafic aérien sera la plus forte au monde dans les années à venir.

Delta par exemple a investi 450 millions de dollars dans China Eastern.

De son côté American Airlines a investi dans China Southern.

Et quand on voit le revirement d'alliance de certaines compagnies aériennes une participation au capital permet de se garantir une option de partenariat à long-terme. Delta Air Lines a suivi cette stratégie en prenant des parts au capital China Eastern, LATAM ou Aeromexico. Les compagnies européennes restent encore trop centrées sur l'Europe et l'Amérique alors que le Business aérien est mondial.

L'été dernier Lufthansa a ainsi communiqué qu'elle allait plus investir sur le marché chinois en créant un Innovation Lab à Shanghai.

 Les compagnies aériennes européennes sont sans doute encore trop peu présentes au capital des compagnies asiatiques ou latino-américaines.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: