Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Air New Zealand a signé un protocole d'accord avec Airbus pour coopérer sur un projet de recherche conjoint « afin de mieux comprendre les opportunités et les défis des avions à hydrogène zéro émission en Nouvelle-Zélande ».

En vertu de l'accord, le transporteur analysera l'impact que les avions à hydrogène peuvent avoir sur son réseau, ses opérations et ses infrastructures, tandis qu'Airbus « fournira les critères de performances des avions à hydrogène et les caractéristiques nécessaires pour les opérations au sol pour aider Air New Zealand à développer sa feuille de route visant à réduire ses émissions de CO2 ».

Le PDG d'Air New Zealand, Greg Foran, a déclaré que l'accord « nous rapproche de notre engagement de zéro émission d'ici 2050 et de mettre en place des solutions à faible émission de carbone pour nos vols intérieurs et régionaux au cours de la prochaine décennie ».

Greg Foran a ajouté qu'à ce stade, les avions à hydrogène/électriques étaient « toujours sur la table en tant qu'options potentielles pour nos vols intérieurs les plus courts".

Pendant ce temps, le directeur de la sécurité du transporteur, le capitaine David Morgan, a déclaré que l'accord était l'occasion de participer à la conception et à la définition de la manière dont un avion à hydrogène pourrait s'intégrer aux opérations d'Air New Zealand.

« Nous travaillerons en étroite collaboration avec Airbus pour comprendre les opportunités et les défis, y compris la portée de vol réalisable et les changements d'infrastructure au sol ou de logistique qui pourraient être nécessaires pour mettre en œuvre cette technologie en Nouvelle-Zélande » a déclaré Morgan.

L'année dernière, Airbus a dévoilé un nouveau projet nommé ZEROe avec lequel il espère mettre en service des avions commerciaux à zéro émission d'ici 2035.

Le constructeur a détaillé trois concepts d'avions, tous basés sur l'hydrogène comme source d'énergie principale. L’hydrogène « est très prometteur en tant que carburant d'aviation propre et est susceptible d'être une solution pour l'aérospatiale et de nombreuses autres industries pour atteindre leur objectif de neutralité climatique ».

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS