Partagez cet article :

Le nouveau CEO d’Austrian Airlines Alexis von Hoensbroech a déclaré aux médias allemands que la compagnie avait besoin d’investir pour renouveler sa flotte vieillissante…

Alexis von Hoensbroech qui a été précédemment en charge de l’intégration d’Austrian Airlines au sein du groupe Lufthansa et qui a été CCO et membre du Comité Exécutif de Lufthansa cargo a déclaré : « aujourd’hui nous n’avons pas commandé d’avion mais en tant que membre du groupe Lufthansa nous devons être capable d’investir ».

Lors de cette réunion au Cap (où Austrian Airlines a inauguré une nouvelle route) Alexis von Hoensbroech a déclaré au magazine allemand aero.de que la flotte était « partiellement vieille ».

La compagnie basée à Vienne a une flotte d’une moyenne d’age de 14,4 ans, qui doit être l’une des plus vieilles d’Europe.

Ce problème concerne la flotte long-courrier qui est plus vieille que la flotte court-courrier. Par ailleurs sur le long-courrier, Austrian doit faire face à la concurrence de compagnies comme Etihad ou Emirates dont la flotte est plus jeune.

Austrian ne possède que 2 types d’avions long-courriers : les B767 d’une moyenne d’age de 23 ans et les B777-200 d’une moyenne d’age de 18 ans.

Thai Airways a lancé récemment une nouvelle route Bangkok-Vienne avec un nouveau B787 tandis qu’Eva Air et CALM opère des vols directs vers Taipei avec des A350.

De son côté la japonaise ANA va inaugurer une route Vienne-Tokyo en 2019.

Et suite à un test il y a un an, Emirates opère deux vols par jour vers Vienne en A380.

Il y aussi les deux vols quotidiens de Qatar Airways en A350 et en A320.

Et ces compagnies profitent de la 6ème liberté elles ne volent pas uniquement vers leurs destinations finales mais vers d’autres villes via leurs hubs.

Ce n’est pas étonnant qu’Austrian ait du réduire ses vols vers l’Asie et le Golfe même si la compagnie a repris ses vols vers Tokyo en mai dernier.

Avec une telle concurrence Austrian a du mal à facturer des tarifs premium sur ces destinations au contraire de Swiss qui profite d’un meilleur yield avec ses nouveaux produits.

Aero.de estime que le retour sur investissement d’Austrian est de 4% ce qui moitié moindre que les autres compagnies du groupe Lufthansa. « Cette marge rend difficile les investissements » estime Alexis von Hoensbroech.

Au final Austrian va surement devoir investir dans de nouveaux avions. Autrement elle va finir comme une compagnie régionale qui apportera du trafic au groupe Lufthansa à Zurich, Munich et Francfort….

www.austrian.com

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut