Partagez cet article :
Un B737 Max de Boeing

Le B737 Max doit faire face à un nouveau problème alors que des débris ont été trouvés dans les réservoirs de certains avions…

La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis procède à des «inspections volontaires» du B737 Max de Boeing après la découverte de «débris de corps étrangers» dans les réservoirs de carburant d’avions non livrés.

La FAA définit ce que l'on appelle les «débris de corps étrangers» comme «tout objet, vivant ou non, situé dans un endroit inapproprié dans l'environnement de l'aéroport qui a la capacité de blesser le personnel d'un aéroport ou d'un transporteur aérien et d'endommager un avion».

La découverte des débris «a conduit à une enquête interne de fonds et à des mesures correctives immédiates dans notre système de production», a déclaré un porte-parole de Boeing à la BBC. Ce problème a été révélé par le site www.Leehamnews.com.

Le Max est immobilisé depuis mars 2019 après deux accidents mortels impliquant l'avion.

L'incertitude demeure sur le calendrier de sa recertification, les transporteurs américains le retirant actuellement de leurs horaires jusqu'en août.

Un porte-parole de Boeing a indiqué que la compagnie ne pense pas que ce problème va retarder davantage la remise en service de l’avion.
Les débris ont été découverts lors d’opérations de maintenance sur les B737 Max mis à terre.

Boeing a fabriqué plus de 400 B737 Max non livrés avant de suspendre sa production.

Les débris métalliques ou autres peuvent accroitre le danger de court-circuit ou d’incendies.

La FAA dit qu'elle travaille avec Boeing pour corriger le problème. Par la passé Boeing a eu des soucis similaires avec des débris retrouvés dans le B787 construit en Caroline du nord.

Boeing a signalé sa première perte annuelle en plus de deux décennies en 2019 et prévoit que le coût de la mise à la terre Max pourrait atteindre 18 milliards de dollars.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOTRE MAGAZINE EN FAISANT UN DON : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: