Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Boeing prévoit désormais de livrer son premier B777-9 en 2025 et suspendra la production de l'avion l'année prochaine.

Le B777-9 fait partie de la série d'avions B777X du constructeur et devait initialement entrer en service en 2019.

L'avion a effectué son premier vol en 2020 et a fait ses débuts internationaux au salon aéronautique de Dubaï à la fin de l'année dernière. 2017 pour un nouveau siège en classe affaires qui devait faire ses débuts sur le B777-9 à partir de 2020. Les clients du B777-9 incluent Emirates, Qatar Airways, Etihad, Cathay Pacific, Singapore Airlines, British Airways et Lufthansa. La compagnie allemande avait dévoilé en 2017 son projet de développer un nouveau siège en classe affaires qui devait faire ses débuts sur le B777-9 à partir de 2020.

Le transporteur avait également prévu de lancer son nouveau siège économique premium Zim Privacy sur le B777-9, mais il équipera désormais le siège de 19 B747-8, ainsi que des nouveaux A350 et B787-9 au fur et à mesure de leur livraison.

Dans une mise à jour envoyée aux employés sur les résultats du premier trimestre du groupe, le PDG de Boeing, Dave Calhoun, a déclaré que la date révisée de 2025 était basée sur « une évaluation actualisée du temps nécessaire pour répondre aux exigences de certification », ajoutant que la pause de la production lui permettrait de « minimiser l'inventaire et le nombre d'avions nécessitant l'incorporation de modifications ».

« Nous restons confiants dans le programme 777 et nos clients continuent de voir la valeur de ses avantages économiques et de durabilité », a déclaré Dave Calhoun.

« Les programmes d'avions sont un important marché depuis plusieurs décennies, et il est important que nous prenions le temps maintenant de nous positionner pour un succès à long terme ».

Dave Calhoun a également informé le personnel à propos du B737 Max, qui a été remis en service fin 2020, un an et neuf mois après que l'avion Boeing ait été immobilisé dans le monde entier à la suite de deux accidents mortels.

Dave Calhoun a déclaré que l'avion était « désormais autorisé à voler dans presque tous les pays, et depuis fin 2020, la flotte a effectué en toute sécurité plus d'un million d'heures de vol avec une fiabilité des horaires supérieure à 99% ».

Boeing a livré 81 avions B737 Max au premier trimestre de cette année, dont 34 en mars, et Calhoun a déclaré que le groupe était en bonne voie pour atteindre un rythme de production de 31 avions Max par mois au deuxième trimestre.

Boeing a signalé une perte nette de 1,2 milliard de dollars au premier trimestre, mais sur une note positive, Calhoun a déclaré que « la reprise du marché commercial s'élargit et la demande est solide alors que les opérateurs cherchent à remettre en place leurs capacités et à planifier un retour de la croissance, en gardant un œil sur le développement durable » .

Le constructeur a enregistré 167 commandes brutes d'avions commerciaux au cours du trimestre, dont 134 pour le B737 Max.

Le décalage de la livraison des B777-9 devrait coûter environ 1,5 milliard de dollar à partir du second semestre et ces coûts se poursuivront tant que la production en sera pas remise en service. Boeing a également provisionné 1,2 milliards de charges spéciales au premier trimestre. La perte opérationnelle a atteint 1,5 milliard de dollar au premier trimestre soit bien pire que les 353 millions perdu au premier trimestre 2021. Les analystes prévoyaient une perte d'environ 399 millions de dollars. Les revenus ont également chuté de 8% à 14 milliards de dollars par rapport à l'an passé. L'action Boeing a chuté de plus de 13% cette semaine à Wall Street et de plus de 21% depuis un mois.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut