Partagez cet article :
Un avion de Virgin Atlantic

Virgin Atlantic a dévoilé un programme de refinancement de 1,2 milliard de livres sterling qui, selon elle, représente une «recapitalisation de la compagnie aérienne par des créditeurs exclusivement privés ».

L'accord, qui nécessite l'approbation des actionnaires, comprend un nouveau financement de 170 millions de livres sterling de Davidson Kempner Capital Management LP, ainsi que 200 millions de livres sterling de la société mère Virgin Group.

De plus, le paiement de 400 millions de livres sterling aux actionnaires sera différé, et les créanciers soutiendront davantage la compagnie aérienne avec 450 millions de livres sterling de remboursement différé.

En début d’année, lm transporteur n'avait pas réussi à obtenir une aide gouvernementale de 500 millions de livres sterling. Sir Richard Branson avait écrit une lettre ouverte au personnel en avril avertissant qu'un soutien serait nécessaire pour que la compagnie aérienne puisse traverser la crise.

La nouvelle intervient juste une semaine avant que Virgin Atlantic ne reprenne ses vols, initialement réduits vers les États-Unis, Hong Kong et Shanghai : d'autres liaisons seront ajoutées dans les mois à venir.

Le transporteur affirme que le nouveau plan d'affaires quinquennal « ouvre la voie à la reconstitution de son bilan et à sa rentabilité à partir de 2022 ».

En mai, Virgin a annoncé son intention de supprimer plus de 3 000 emplois et de fermer ses opérations à Gatwick, bien qu'elle ait l'intention de conserver son portefeuille de créneaux horaires dans le sud de Londres, dans le but de revenir «pour protéger les opportunités de croissance future».

L’épidémie de Covid-19 a entraîné une baisse de 98% des vols au deuxième trimestre de cette année, et sa capacité pour le deuxième semestre de 2020 devrait diminuer de 60% par rapport à 2019 :« les niveaux de vol d'avant la crise. ne reviendront probablement pas avant 2023 ».

Dans un communiqué, Virgin a déclaré que d'ici 2022, le transporteur « volera avec le même nombre de routes qu'en 2019 malgré sa plus petite taille, démontrant des améliorations de productivité et d'efficacité ».

D'ici le premier trimestre 2022, le transporteur devrait exploiter une flotte rationalisée de 37 appareils, après le retrait de sept B747 et de quatre A330 : la livraison des commandes d'A350 et d'A330-900 en attente a été «reprogrammée».

Commentant les informations, Shai Weiss, PDG de Virgin Atlantic, a déclaré:

«Peu auraient pu prédire l'ampleur de la crise de Covid-19 à laquelle nous avons assisté et, sans aucun doute, les six derniers mois ont été les plus difficiles que nous ayons rencontrés en 36 ans d'histoire. Nous avons pris des mesures douloureuses, mais nous avons accompli ce que beaucoup pensaient impossible. La recapitalisation par solvabilité de Virgin Atlantic nous permettra de continuer à fournir une connectivité et une concurrence vitales aux consommateurs et aux entreprises en Grande-Bretagne et au-delà. Nous apprécions grandement le soutien de nos actionnaires, créanciers et nouveaux investisseurs privés et, ensemble, nous veillerons à ce que Virgin Atlantic puisse devenir. une compagnie aérienne rentable et durable, avec un bilan sain. Une fois notre plan approuvé, nous continuerons de nous concentrer sur la prestation à nos clients et au service auquel ils s'attendent. Malgré les efforts incroyables de nos équipes, grâce à des vols annulés et à des remboursements retardés, nous n'avons pas respecté les normes élevées que nous nous sommes fixées, mais nous ferons tout en notre pouvoir pour regagner leur confiance. Bien que nous ne devons pas sous-estimer les défis à venir et la nécessité de répondre en permanence à cette crise, je sais que maintenant, plus que jamais auparavant, nos employés sont ce qui nous distingue. J'ai été impressionné par leur soutien et leur solidarité sans faille. La poursuite de notre vision se poursuit et cela dépend de chacun d'eux. »

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: