Partagez cet article :
Un avion de Delta Air Lines

Le PDG de Delta, Ed Bastian, a envoyé une note de service aux employés du du monde entier, exposant la réponse du transporteur à la pandémie de coronavirus en cours.

Ed Bastian a déclaré que ce sont «des semaines extraordinaires, c'est le moins que l'on puisse rire», ajoutant : «il y a un peu plus d'un mois, nous célébrions une journée record de participation aux bénéfices; aujourd'hui, nous sommes confrontés au plus grand défi économique de notre histoire alors que le monde est aux prises avec la pandémie croissante de COVID-19 (coronavirus) ».

Il a remercié plus de 13 000 employés qui s'étaient dévoués pour prendre un congé volontaire non rémunéré, mais a déclaré que l'entreprise «pourrait en demander plus, «veuillez sérieusement considérer si c'est la bonne décision à court terme pour vous et votre famille»a-t-il ajouté.

Les revenus de Delta pour le trimestre se terminant fin juin 2020 sont désormais prévus en baisse de 10 milliards de dollars par rapport à l'année dernière, soit une réduction de 80%.

Ed Bastian estime que «compte tenu des dommages sous-jacents que le virus a causés à l'économie globale, la reprise de la demande prendra une longue période quand le virus sera contenu ».

Il a déclaré que la compagnie aérienne «brûle actuellement environ 50 millions de dollars en espèces chaque jour» et a conclu une facilité de crédit garantie de 2,6 milliards de dollars, ainsi que 3 milliards de dollars en vertu des facilités de crédit renouvelables existantes.

L'Association du transport aérien international a déclaré cette semaine que les compagnies aériennes auront besoin d'une somme allant jusqu'à 200 milliards de dollars de soutien gouvernemental pour les aider à survivre à cette crise de l'industrie causée par le coronavirus.

Ed Bastian a déclaré «ces derniers jours, certains critiques ont fait valoir que les compagnies aériennes n'ont pas géré leur argent au cours de leurs années bénéficiaires».

Il a réfuté cela, arguant que la philosophie de Delta a été de remettre 50% des flux de trésorerie d'exploitation dans les affaires, utiliser 30 pour cent pour rembourser la dette et reverser les 20 pour cent restants aux propriétaires actionnaires.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: