Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Des associations du monde de l'aérien ainsi que l’ensemble de la presse et du secteur publicitaire s’opposent à une proposition de loi dictatoriale qui vise à interdire la publicité dans l’aérien…

L’Union Européenne et la France sont en train de se transformer en Union Soviétique. On ne cesse pas de nous proposer des lois contraires à nos intérêts et qui réduisent la liberté et la libre entreprise tout en augmentant sans cesse les prélèvements/impôts, les dettes et le pouvoir de l’administration.

Après le scandale de la proposition d’une taxe sur l’aérien par la convention citoyenne ou de la limitation de vitesse à 110km/h sur les autoroutes, deux propositions qui ont fort heureusement été rejetées, voici qu’on nous propose de supprimer la publicité pour le secteur aérien, rien de moins.

Une idée issue de la convention citoyenne dont les membres ont été choisis de manière peu démocratiques (panel de membres faisant partie de structures militantes).

« En réalité, une enquête minutieuse sur le mode de sélection des 150 citoyens montre que le « tirage au sort » a été dévoyé par une organisation opaque qui a choisi unilatéralement une méthodologie biaisée. Reste à savoir si ce biais relève de l’incompétence ou de la manipulation » indique le magazine Politologue. Politologue ajoute que « l'ensemble de la Direction de la Convention et une majorité des membres du Comité de Gouvernance sont des soutiens politiques du gouvernement et/ou sont liés au Parti Socialiste ».

Et cette proposition qui vise à tuer le transport aérien est portée par Matthieu Orphelin, un ex député LREM qui a rallié Macron en février 2017 alors que soi disant le gouvernement fait tout ce qu’il peut pour le transport aérien.

On voit ici encore une fois un double discours : on dit que l’on aide le secteur aérien et on le torpille en douce.

Il est amusant de constater que selon Wikipedia, ce député cité par Libération était plus proche des idées de Benoit Hamon que d’Emmanuel Macron lorsqu'il l'a rallié. On voit ainsi que LREM n’est qu’un rassemblement d’idées disparates sans cohérence.

Une loi qui vise à tuer le transport aérien en France

Comment peut-on imaginer proposer une telle loi (Loi Evin Climat ) alors que des milliers d’emplois dans l’aérien vont être perdus? Que des vols sont opérés actuellement sans passagers? Que les compagnies aériennes sont en faillite et ne survivent que grâce à l’aide de l’état? Que le secteur du tourisme connait une crise d'une ampleur sans précédent?

Cette loi qui doit être votée le 8 octobre vise à supprimer toute publicité pour les véhicules moteur à essence ou diesel, les compagnies aériennes et les produits à fort impact environnemental.

Gageons que les apparatchiks soviétiques auraient été fiers d’une telle loi, inimaginable dans un Etat de Droit démocratique qui privilégie la libre entreprise et la libre circulation des idées.

Mercedes Erra, présidente de l'Association pour les actions de la Filière Communication, citée par Les Echos pointe « l'absence d'études d'impact, le diagnostic mal posé et les dispositions mal adaptées et dangereuses pour l'économie ».

L’Union Nationale des Compagnies Aériennes Françaises s’est également opposée fortement à cette proposition de loi.

« Concernant le projet de loi 3289 qui sera présenté le 8 octobre visant à interdire la publicité pour le transport aérien : L’UNCAF dit non ! L’UNCAF demande aux députés de rejeter en masse cette proposition de loi absolument irréfléchie, qui impacte toutes les règles de libre concurrence et de liberté d’entreprendre et surtout qui va affaiblir les entreprises FRANCAISES puisque c’est leur marché qui est visé par ce projet de loi …Notre pays ne doit plus être la terre des interdictions, des punitions, des taxes et des impôts, mais juste le contraire. Nos politiques quant à eux doivent trouver des solutions d’espoir pour faire redécoller notre industrie et non organiser notre désespoir au travers de textes dangereux et inadaptés pour l’objectif visé. Limiter la communication des compagnies pour les vols qui se trouvent en concurrence avec la SNCF nous parait plus sortir d’une plaquette commerciale que d’une analyse technique et scientifique. Ce projet est sans aucun impact sur le CO2 mais fera par contre souffrir encore plus nos compagnies Françaises, nos emplois, notre industrie et le maillage économique nécessaire à nos régions. L’Union Nationale des Compagnies Françaises demande donc à tous les députés qui ne sont pas en recherche de popularité sur des sujets d’actualités de bien analyser l’incidence de ce projet de loi qui favorise les low cost étrangères, la SNCF et qui va enfoncer un peu plus notre industrie Française, au risque de la faire réellement disparaître un jour » a déclaré Olivier Manaut directeur de l’UNCAF.

Tous les lecteurs qui voyagent en avion, qui travaillent dans le secteur doivent savoir que le gouvernement cherche par cette loi à tuer l’aérien, une industrie pourtant stratégique pour la France !

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: