Partagez cet article :

IAG, propriétaire de British Airways, Iberia, Aer Lingus et Vueling estime qu'il faudra attendre 2023 avant que le niveau du trafic passagers ne revienne à celui de 2019.

Dans sa présentation trimestrielle ce matin, le PDG d'IAG, Willie Walsh, a déclaré: «nous ne nous attendons pas à ce que la demande de passagers revienne au niveau de 2019 avant 2023 au plus tôt. Cela signifie qu'une restructuration à l'échelle du groupe est essentielle pour surmonter la crise et préserver un niveau de liquidité adéquat. Nous avons l'intention de sortir de la crise plus fort en tant que groupe . »

British Airways a déjà annoncé la suppression éventuelle de 12 000 emplois, soit près d'un tiers de ses effectifs. IAG prévoit maintenant de demander de l'aide pour British Airways auprès du Coronavirus Corporate Finance Facility du gouvernement britannique, bien que le montant n'ait pas encore été divulgué. IAG a également indiqué qu'elle allait reporter la livraison de 68 appareils

Aux niveau des nouvelles positives, IAG prévoit le «retour d'un planning de vols significatif en juillet, bien qu'elle affirme que« ces plans sont très incertains et soumis à l'assouplissement des blocages et des restrictions de voyage » par les gouvernements.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: