Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

 Dans un communiqué diffusé cette semaine, la principale alliance pour les voyages d'affaires demande la résolution des problèmes de perturbations du trafic aérien liés au déploiement de la 5G...

Les nouveaux réseaux mobiles de 5ème génération ne font pas le bonheur de tous les acteurs économiques.

La GBTA déclare dans un communiqué que « de récentes incertitudes et inquiétudes sont apparues concernant les perturbations et l'impact potentiels sur les voyages aériens liés au déploiement des réseaux 5G à haut débit aux États-Unis. Les rapports intérimaires montrent peu d'impact en raison de l'accord visant à minimiser l'utilisation de la 5G autour des aéroports ».

La GBTA estime que des questions demeurent et « exhorte toutes les parties prenantes impliquées à traiter et résoudre rapidement les problèmes afin d'assurer une sécurité optimale et la poursuite des voyages aériens »

« Avec une moyenne de plus de 45 000 vols transportant 2,9 millions de personnes (environ la population du Connecticut) par jour à travers les États-Unis, tout problème menaçant la sécurité de tous les voyageurs et du transport aérien en général devrait être primordial » ajoute-t-elle.

La GBTA a appelé l'administration Biden à résoudre ce problème immédiatement.

Ces dernières semaines, les compagnies aériennes américaines ont averti que le lancement imminent des services 5G pourrait rendre de nombreux avions gros porteurs inutilisables.

Verizon et AT&T ont déployé leur nouveau service 5G en bande C aux États-Unis le19 janvier après un retard de deux semaines à la suite d'une opération de lobbying plus tôt ce mois-ci. Les sociétés de télécommunications ont également accepté de créer des zones tampons autour de 50 aéroports américains pour réduire les risques d'interférences.

Reuters a rapporté que les directeurs généraux des principales compagnies aériennes américaines, dont American Airlines, Delta Air Lines, Southwest Airlines et United Airlines, ont averti les hauts responsables de l'administration Biden du déploiement dans une lettre, déclarant qu'il pourrait « potentiellement bloquer des dizaines de milliers d'Américains à l'étranger ».

Les compagnies américaines alertent du danger de la 5G pour le secteur aérien

La lettre, organisée par le groupe de pression Airlines for America, a été envoyée au secrétaire aux Transports Pete Buttigeg, au chef de la Federal Aviation Administration (FAA) Steve Dickson, à la présidente de la Federal Communications Commission Jessica Rosenworcel et au directeur du Conseil économique national Brian Deese.

« À moins que nos principaux hubs ne soient pas impactés la grande majorité des voyageurs et des expéditeurs pourraient être essentiellement cloués au sol » indique cette lettre.

Des bulles sans 5G autour des aéroports américains

La lettre demandait également que les services 5G ne soient pas mis en œuvre « dans les 2 miles environ des pistes des aéroports concernés, tels que définis par la FAA le 19 janvier 2022 ».

Selon Reuters, la Federal Aviation Administration (FAA) a averti que les interférences pourraient affecter les instruments de l'avion tels que les altimètres et entraver les opérations par faible visibilité.

La FAA a déclaré hier qu'elle avait autorisé environ 45% de la flotte d'avions commerciaux américains à effectuer des atterrissages par faible visibilité dans de nombreux aéroports où le service 5G sera déployé.

LA 5G interfère avec certains instruments de bord

L'agence a également approuvé deux modèles de radioaltimètre installés dans une variété d'avions Boeing et Airbus, ajoutant que : « cette combinaison d'approbation d'aéronef et d'altimètre ouvre des pistes dans pas moins de 48 des 88 aéroports les plus directement touchés par les interférences de la bande C 5G... »

«Même avec l'approbation de ces nouveaux appareils, les vols dans certains aéroports peuvent encore être affectés. La FAA continue également de travailler avec les fabricants pour comprendre comment les données d'altimètre radar sont utilisées dans d'autres systèmes de commande de vol. Les passagers doivent vérifier auprès de leurs compagnies aériennes si des interférences 5G sont possibles à leurs destinations ».

Pendant ce temps, la Civil Aviation Authority (CAA) du Royaume-Uni a été citée dans un rapport de Sky News comme déclarant : « nous avons connaissance de rapports suggérant que la bande de fréquences utilisée pour la 5G dans un certain nombre de pays pourrait potentiellement poser un risque d'interférence avec les radioaltimètres des avions. Il n'y a eu aucun incident signalé de systèmes d'aéronefs affectés par les transmissions 5G dans l'espace aérien britannique, mais nous travaillons néanmoins avec l'Ofcom et le ministère de la Défense pour nous assurer que le déploiement de la 5G au Royaume-Uni ne cause aucun problème technique pour les avions ».

Ces préoccupations concernant la sécurité des voyages aériens ont entraîné ces derniers jours des détournements et l'annulation de vols.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut