Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le pouvoir d'achat des automobilistes a été amputé par une autre mesure passée en catimini ces dernières années : la hausse faramineuse des Procès-verbaux pour stationnement gênant et des forfaits post-stationnement dans de nombreuses villes. Ces hausses sont dues à la mauvaise gestion de l'Etat et des municipalités qui font exploser leurs dettes...

Un nouveau Décret a été passé il y a quelques années qui a augmenté considérablement l'amende pour un mauvais stationnement. Ce décret validé le 5 juillet 2015 a institué le délit de stationnement très gênant sur les pistes cyclables, les voies vertes ou les trottoirs.

Cela a permis de faire flamber l'amende qui coûtait 35 euros auparavant pour la faire passer à 135 euros. Pour cela il a juste suffit de considérer ce stationnement  comme « très gênant » contre gênant auparavant. Comment justifier une telle augmentation qui pourrait s'apparenter à du racket, ce le tarif ayant été multiplié par presque 4 d'autant qu'il est de plus en plus difficile de trouver une place où se garer dans de nombreuses villes?

L'Etat sous prétexte de sécurité routière ponctionne de plus en plus le portefeuille des français sans logique.

Mais ce constat peut être appliqué aux municipalités également.

L'amende pour stationnement non payé sur des places de parking a explosé depuis également quelques années dans de nombreuses villes.

Paris : quasi doublement du prix du parking dans certains arrondissements

Ainsi à Paris le prix a fortement augmenté pour les amendes et les PV. Du 1er au 11ème arrondissement le tarif a été haussé de 50% à 6 euros de l'heure contre 4 euros auparavant et à 4 euros contre 2,4 euros auparavant du 12ème au 20ème arrondissement.

Le prix des amendes pour défaut de paiement (forfait post stationnement) a également explosé pour passer de 50 à 75 euros du 1er au 11ème arrondissement soit une hausse de 50% et de 35 euros à 50 euros du 12ème au 20 ème arrondissement. Qu'est-ce qui justifie de telles hausses? D'autant que désormais les deux roues vont devoir payer pour stationner à Paris et que le bois de Boulogne est également devenu payant.

Rappelons que la ville de Paris a été épinglée par le Cour des comptes ces dernières années pour l'explosion de sa dette et sa mauvaise gestion : ce sont donc les citoyens qui paient les problèmes engendrés par leurs élus...La dette de Paris aurait explosé de 200% en 20 ans (et de 40% en 5 ans) pour atteindre 7,7 milliards d'euros comme le note le Point alors que de nombreux parisiens pointent les problèmes de sécurité et de salubrité dans la ville. La dette de la capitale atteint ainsi la somme affolante de 3498 euros par habitant soit bien plus que la majorité des grandes villes françaises. La Cour des Comptes a notamment pointé l'explosion des coûts du RSA, liée sans doute à la folle immigration que connait la ville dans ses quartiers nord.

De nombreuses villes de France ont suivi l'exemple de Paris en augmentant fortement le prix du stationnement et des amendes. A Lyon de nombreux emplacements sont devenus payant du 1er au 4ème arrondissement avec un tarif de 20 euros par mois pour les résidents (le prix du forfait devrait par ailleurs augmenter dans les prochains mois).

A Nantes le stationnement payant a été étendu à 10000 places avec une hausse généralisée des tarifs de 4,1 à 5,3 euros en zone rouge et 2,8 à 3,1 euros en zones vertes et jaunes. Le forfait post stationnement passera de 35 euros à 50 euros en zone rouge et de 25 à 40 euros en zones jaunes et vertes. A Rennes le secteur de la gare deviendra payant et à Nancy 100% de la ville est désormais payante avec un forfait post stationnement doublant de 15 à 30 euros en zone T2 et de 10 à 25 euros en zone T6. Dans plusieurs villes le tarif des amendes explose comme à Marseille (de 17 à 35 euros) ou à Nice (de 16 à 25 euros) alors que parallèlement des voitures disposant de systèmes automatisés les voitures Lapi pourront contrôler les plaques et verbaliser automatiquement si défaut de paiement comme à Toulouse ou à Rennes ou à Rennes sans compter la vidéoverbalisation utilisée dans de nombreuses villes.

En bref, on condamne de plus en plus le citoyens lambda tout en exonérant les fonctionnaires de leurs responsabilités lorsqu'il y a mauvaise exécution ou gestion comme ce qui semble être le cas de l'incendie de la Test (mauvais entretien de la route, de la forêt...) ou dans le cas de la gestion de l'Etat avec l'explosion de la dette des français.

On voit donc que l'inflation des prix en France provient de plus en plus du secteur public devenu pléthorique et qui empiète de plus en plus sur l'économie et le pouvoir d'achat des français.
Les hausses sont de la même échelle concernant les taxes foncières et obligations diverses sur l'immobilier.

Cette inflation des coûts et de la dette du secteur public va devoir cesser rapidement sous peine d'appauvrir considérablement la majorité des français...

  

REPORTAGES EUROPE

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!