Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Plusieurs pays européens ont décidé de supprimer toutes les mesures Covid. La Catalogne l’une des rares régions espagnoles à avoir mis en place un passe le supprime. Le bloc des pays libres se renforce…

L’une des raisons du Brexit avait été l’immigration incontrôlée mais aussi l’autoritarisme et la pesanteur administrative de l’UE qui n ‘a jamais été plus évidente que pendant cette pandémie. Alors que l’OMS a demandé tout récemment la levée des passes pour voyager, l’UE a annoncé comme par provocation qu’elle était favorable aux passes pour voyager.

La direction actuelle de la Commission Européenne semble prendre la voie d'un régime à la chinoise, portant atteinte aux libertés individuelles, ce qui ne devrait pas plaire aux démocraties libérales du nord et de l’est de l’Europe.

Outre-Manche, le Royaume-Uni a levé toutes ses restrictions hier, jeudi 27 janvier : l’annonce avait été effectuée le 19 janvier par Boris Johnson. Il n’y a plus de passe au Royaume-Uni (il ne concernait que les pour les très grands rassemblements), plus de masques en intérieur. Mais le Royaume-Uni désormais hors de l’UE vient d’être rejoint dans cette stratégie par le Danemark.

« D'ici fin janvier, la catégorisation du covid-19 en tant que maladie socialement critique cessera et les restrictions actuelles ne s'appliqueront plus.

Le Danemark lève toutes les restrictions avec un accès au pays sans test d'ici fin février

Dès le 1er évier le passe sanitaire n’est plus obligatoire ainsi que le port du masque. Les restaurants pourront également rouvrir entre 23H et 5 h du matin. Les règles du télétravail et de la limite du nombre de spectateurs seront également levées à cette date. En ce qui concerne les voyages, il sera possible de se rendre comme avant au Danemark d’ici 4 semaines normalement à compter du mois de février.

« La Commission des épidémies a recommandé que l'exigence plus stricte de test avant l'entrée au Danemark expire après le 31 janvier, mais que les précédentes restrictions générales d'entrée qui s'appliquaient avant l'introduction des exigences temporaires plus strictes se poursuivent du 1er et provisoirement jusqu'au 28. Février 2022. Les restrictions d'entrée restantes se concentrent sur les voyageurs qui ne sont ni vaccinés ni précédemment infectés» indique un communiqué du gouvernement. Concrètement les personnes non vaccinées ou non guéries devront présenter un test rapide de moins de 48H ou PCR de moins de 72 jusqu’au 28 février.

A partir de fin février il sera normalement possible de se rendre au Danemark sans test. Le Danemark va sans doute connaitre une forte affluence touristique à partir du mois de février étant désormais l’un des pays les plus libres de l’UE au contraire du bloc de pays autoritaires comme la France, l’Italie, l’Autriche et dans une moindre mesure l’Allemagne.

Il est à noter qu’en Suède, un autre pays nordique, les restrictions ont toujours été très légères par rapport aux autres pays. Le port du masque est juste recommandé dans certains lieux et non obligatoire. La plupart des restrictions Covid-19 devraient être levées en Suède à compter du 9 février selon le gouvernement suédois qui n’a pas encore décidé d’une date fixe.

La Suède a d’ailleurs décidé de ne pas recommander la vaccination Covid pour les enfants de 5 à 12 ans.
« Avec les connaissances que nous avons aujourd’hui, avec un risque très bas de maladie grave pour les enfants, on ne voit pas de bénéfice clair pour les vacciner » a déclaré Britta Bjorkholm de l’autorité nationale de santé citée par Reuters

On aimerait avoir un gouvernement aussi impartial en France, car là est question : comment et pourquoi la France prend-t-elle des décisions aussi favorables aux laboratoires pharmaceutiques?

En Irlande la situation est peu ou prou similaire à celle du Danemark ou du Royaume-Uni.

Michael Martin a annoncé vendredi dernier la suppression des restrictions Covid-19.

« Les efforts déployés par les Irlandais au cours des dernières semaines pour réduire les contacts sociaux et faire attention lorsqu'ils rencontraient d'autres personnes, combinés à la forte utilisation du programme de vaccination et de rappel, ont fait une différence considérable dans la situation de santé publique indique ce communiqué du gouvernement.

Depuis le 22 janvier les pubs et restaurants peuvent ouvrir normalement (ils devaient fermer à 20H auparavant), les discothèques ont rouvert et le passe n’est plus exigé dans les lieux de loisirs. Les jauges n’ont plus cours pour les évènements intérieurs et extérieurs et le retour au travail dans les bureaux est privilégié depuis lundi. Le port du masque restera encore exigé dans les transports en commun et les commerces jusqu’au 28 février date à laquelle ces dernières exigences seront levées.

Plus de passe en Catalogne

La Catalogne, l’un des rares régions espagnoles où le passe était exigé dans la plupart des lieux a également décidé de le supprimer. Depuis ce vendredi 28 janvier 2022, le passe sanitaire n’est plus exigé dans toute la Catalogne. Cela est logique alors que le gouvernement espagnol a annoncé qu’il allait suivre l’épidémie de Covid comme une grippe.

« Une partie importante de la population est à nouveau susceptible d'être infectée par le virus indépendamment de son statut vaccinal ou du fait d'avoir déjà contracté la maladie. En conséquence, l'efficacité de l'utilisation obligatoire du certificat Covid diminue » indique le gouvernement espagnol.

Bizarrement alors que l’on compte plus de 500000 contaminations par jour en France, le gouvernement français n’a pas fait le même constat.

 L’est de l’Europe s’oppose également majoritairement aux restrictions liberticides. En Pologne il n’y a pas de restrictions dans la vie courante. En Bulgarie et en Roumanie, la population s’est opposée au passe vaccinal. Il faut dire que ces populations savent bien quel est le but du passe : contrôler les populations. Et ils ont vécu cela durant la période communiste et ne veulent pas le revivre dans une Union Européenne transformée avec un crédit social numérique à la chinoise.

Comme pendant la Seconde Guerre Mondiale l’Europe est divisée en deux blocs entre les pays très autoritaires comme la France l’Autriche, l’Italie, l'Allemagne et les pays plus libéraux comme le Royaume-Uni, les pays nordiques et la plupart des pays de l’est de l’Europe. Elle est aussi divisée en fonction du niveau de corruption des pays (voir l'index de corruption mondial de Transparency où la France est assez mal classée). Les pays du nord de l’Europe sont ainsi très peu corrompus. A l’avenir il va falloir donc lutter beaucoup plus fortement au niveau politique contre la corruption et pour l’impartialité des politiques qui nous gouvernent. 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut