Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

 Les deux dirigeants du groupe chinois HNA ont été arrêtés par la police cette semaine. L'Etat chinois les suspecte d'activités délictueuses...

Le groupe chinois HNA a acheté de nombreuses sociétés au cours de ces dernières années en prenant des participations dans les groupes hôteliers Hilton, NH Hotels, Carlson, une partie de Pierre & Vacances, Ingram Micro, la Deutsche Bank, les traiteurs/ les manutentionnaires aériens Gategroup, Servair, Swissport, dans la compagnie aérienne Aigle Azur et le groupe brésilien Azul qui détient TAP Portugal.

Ces achats ont attiré l'attention des autorités chinoises alors que la société a du céder la plupart de ses actifs en 2019. Fin juin 2019 ses dettes avaient atteint la somme astronomique de 110 milliards de dollars.

Le gouvernement de la province de Hainan avait pris le contrôle de l'entreprise submergée par les dettes en février 2020.

En janvier dernier les créditeurs chinois ont lancé une procédure de banqueroute envers la compagnie et on vient d'apprendre que des fonds auraient été mal utilisés. Dans un communiqué publié à la bourse de Shanghai, le Holding Hainan Airlines a déclaré qu'une enquête interne révélait que « des milliards de dollars avaient été utilisés pour des motifs étrangers à l'activité de l'entreprise ».

Pour ajouter à ce véritable polar, l'un des co-fondateurs du groupe, Wang Jian avait été retrouvé mort en France à Bonnieux en 2018 : la raison en aurait été une chute.

Désormais le président du Conseil, Chen Feng et le PDG sont aux mains de la police pour s'expliquer sur de possibles activités délictueuses.

C'est bien dommage car la compagnie aérienne chinoise HNA a acquis une solide réputation en terme de services étant classée 5 étoiles par Skytrax.

Le gouvernement chinois a renforcé ses derniers mois son contrôle sur les grandes entreprises privées du pays, notamment les entreprise technologiques alors que de nouvelles règles anti monopoles ont été mises en place fin 2020.

Le gouvernement chinois veut éviter l'écosystème qui se profile aux Etats-Unis avec quelques milliardaires qui pourraient devenir plus riches et plus puissants que le pays. Une enquête a été ouverte contre Alibaba le site d'ecommerce pour abus de position dominante en décembre 2020 et en janvier 2021 l'introduction en bourse de son groupe baptisé Ant a été suspendue.

L'objectif du gouvernement chinois est de redonner du pouvoir d'achat au peuple chinois en partageant mieux les bénéfices des nouvelles technologies.

«  C'est un rappel brutal au secteur privé chinois, aux grandes entreprises populaires et aux dirigeants que vous ne pouvez jamais être plus important que le Parti communiste », a déclaré Jude Blanchette, un chercheur chinois au Center for Strategic and International Studies à Washington cité par le New York Times en Chine. Il ajoute: « les restrictions imposées aux grandes entreprises ne relèvent pas de la planification centrale, mais elles visent à surveiller le comportement des entreprises pour s'assurer qu'elles évoluent dans la bonne direction ».

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS