Partagez cet article :
Un avion cargo de Lutfhansa

Lufthansa a inventé un nouveau terme pour définir les avions passagers transformés en avions cargos : les preighters...

Nous avions parlé dès le 7 avril dans l'article de cette nouvelle tendance dans l'article Coronavirus, le trafic cargo rempalce le trafic passagers.

Faute de passagers, les compagnies aériennes sont de plus en plus nombreuses à transformer leurs avions pour effectuer des vols cargo alors que cette tendance était encore il y a quelques semaines marginale.

La compagnie allemande Lufthansa vient d'inventer le terme «preighter» pour son activité florissante de passagers-cargo.

L'idée est simple remettre en service les avions de passagers mis à terre afin de gagner des revenus vitaux en cette période difficile.

Car le PDG de Lufthansa, Carsten Spohr,estime qu'il n'y a actuellement «qu'une forte demande de fret aérien mais [pas de passagers]».

«En plus de l'ensemble de notre flotte cargo [ordinaire], nous opérons 70 vols de fret à l'aide d'avions de passagers A330.Nous appelons ces vols Preighters, une combinaison d'avions de passagers et de cargo».

Un autre membre du groupe Lufthansa, Swiss, exploite une multitude de vols similaires tandis qu'Austrian Airlines opère des vols cargo quotidiens entre Vienne et la Chine pour collecter des fournitures médicales.

swiss cargo 900

Austrian a supprimé 270 des 306 sièges de deux B777-200 pour augmenter de 35% la capacité de fret. La plupart de ces appareils sont déployés pour acheminer des fournitures médicales d'Asie vers l'Europe.

Le constructeur aéronautique Airbus a désormais développé une solution pour les compagnies aériennes exploitant des avions A330 / A350 afin de convertir facilement l'espace passagers pour le fret.

Parmi les autres compagnies aériennes qui opèrent les vols passagers-fret on peut citer :

- Emirates qui, depuis hier, exploite des vols passagers-cargo B777-300ER sur une base régulière vers pas moins de 58 destinations dans le monde,,

- KLM, qui a lancé un service Shanghai-Amsterdam avec le B777-300ER en tant que vols «Cargo-in-Cabin». Si des vols similaires réussis seront opérés depuis Pékin et Hong Kong et plusieurs autres appareils seront convertis,

klm cargo 900

- Ethiopian Airlines a suivi Kenya Airways (voir rapport précédent). Elle a converti quatre B777-300ER pour acheminer des fournitures médicales de Chine pour les distribuer à 54 pays africains.

La compagnie LOT pourrait bientôt les rejoindre. Elle a approché Boeing en vue de modifier ses B787 pour une utilisation cargo.

De son côté, Icelandair a converti trois B767 configurés auparavant pour des opérations de transport de passagers. Ils exploiteront des vols cargo sur les routes Shanghai-Munich et Shanghai-Chicago via Reykjavik. Flightglobal rapporte que Icelandair a déclaré que son réseau de passagers souffrait de «pertes de revenus importantes».

Air France a également converti des avions de transport passagers dans le cadre du pont aérien mis en place par le gouvernement français pour importer des masques.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: