Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Lufthansa investit dans la production de kérosène à base d'électricité, neutre en carbone et produit industriellement.La IATA s'est par ailleurs engagée à ce que les compagnies aériennes soient neutres en kérosène d'ici 2050...

Le groupe Lufthansa est le partenaire et client pilote de la première usine de production au monde de carburants pour l'aviation appelé power-to-liquid. Le groupe s'est engagé à un achat annuel d'au moins 25 000 litres pendant au moins cinq ans auprès de l'usine d'Emsland, en Allemagne. Les sociétés de logistique Lufthansa Cargo et Kuehne+Nagel sont parmi les premiers clients pour ce type de kérosène.

Lufthansa atmosfair PtL

L'usine de Werlte/Emsland est exploitée par Atmosfair et produit du carburant synthétique pour les avions à partir d'eau, de CO2 et d'électricité renouvelable, un processus appelé power-to-liquid (PtL). Ces combustibles à base d'électricité sont encore en phase de développement avec pour objectif ) terme une production industrielle. La plupart des carburants d'aviation durables (SAF) sont d'origine biogénique car les carburants PtL ne sont disponibles qu'en quantités limitées.*

Christina Foerster, membre du directoire de Deutsche Lufthansa AG, a déclaré : « les carburants synthétiques issus des énergies renouvelables sont le kérosène du futur. Ils permettront au secteur aérien d'être neutre en CO2. Avec son partenariat avec Atmosfair, le groupe Lufthansa prend les devants et donne un coup de fouet à la production de PtL.

Les 25 000 litres de carburant PtL achetés annuellement par Lufthansa Group seront mis à la disposition de ses clients. Kuehne+Nagel et Lufthansa Cargo se sont engagés à acheter conjointement le carburant à Werlte.

Yngve Ruud, membre du conseil d'administration de Kuehne+Nagel, responsable de la logistique aérienne, a commenté : « déjà maintenant, les clients de Kuehne+Nagel peuvent éviter les émissions de carbone de leurs expéditions dans le monde grâce à nos solutions bio SAF et je suis ravi de voir que le temps est venu pour l'avènement du SAF synthétique comme solution à long terme pour l'aviation. En réservant la première production de carburant à propulsion liquide avec Lufthansa Cargo, nous envoyons un message fort d'engagement et de collaboration, en invitant nos collègues de l'industrie et nos clients à se joindre à nous pour créer l'économie à faibles émissions de carbone du futur dès aujourd'hui ».

La IATA vise 0 émissions nettes en 2050 pour le secteur de l'aviation civile

Parallèlement lors de l'assemblée générale de la IATA qui se tient actuellement à Boston Willie Alsh son président a déclaré que le secteur de l’aviation atteindra « zéro émissions nettes en 2050 ».

Pour atteindre cet objectif,  les carburants d'aviation durables (SAF) vont être très importants. La IATA prévoit qu'ils représenteront 91 millions de litres en 2025 soit 17% des besoins, 229 milliards de litres en 2040 soit 39% des besoins et 449 milliards de litres en 2050 soit 65% des besoins. Parallèlement la IATA prévoit la mise en service d'avions à hydrogène (100 à 150 places) pour les liaisons court-courriers vers 2040.

 

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS