Partagez cet article :

michelin-pepite

Alors que Google Maps tisse sa toile, Michelin investit sur le web, mais avec beaucoup moins de moyens que le moteur de recherche. Pourtant les cartes seront les bases de la plupart des applications de voyages digitales...

A leur création avant guerre, les fameux guides michelins avait été pensés afin d’inciter les automobilistes à utiliser leur voiture...et leurs pneus, activité principale du groupe.

L’activité voyages du groupe qui regroupe les cartes et les guides avait été lancée 11 mois après le début de l’activité principale comme quoi les créateurs du groupe étaient de véritables visionnaires.

michelin-conception-cartesMalgré la forte notoriété de ses cartes et guides, cette activité voyages ne pèse pourtant que 1% du chiffre d’affaires total du groupe Michelin nous a confié Philippe Sablayrolles, directeur de la production cartographique chez Michelin.

Seulement 450 personnes travaillent au sein de cette activité contre 100000 au sein du groupe Michelin: la plupart des employés sont regroupés dans des bureaux flambants neufs du groupe dans le nouveau quartier d’affaires très réussi de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt.

Michelin, poids plume face à Google

Aujourd’hui Michelin a investi la sphère digitale même si ses moyens sont très limités par rapport à des géants du web comme Google.

michelin-cartesLe groupe avait développé à une époque des GPS de très bon niveau qui intégraient dans un même appareil la cartographie et les guides Michelin: une bonne idée mais qui a souffert de la baisse des ventes du marché des GPS.

Il y a quelques années Michelin a suspendu la vente de ses GPS au grand dam de nombreux clients (dont votre journaliste).

«Nous avions noté que le marché des GPS était en chute. C’est pourquoi nous avons préféré investir auprès des fabricants automobiles en équipant en première monte BMW, Volkswagen, Renault-Nissan et surtout en nous développant sur le marché de la téléphonie mobile avec Michelin Navigation» explique Philippe Sablayrolles.

Michelin souffre cependant d'une faible présence des sociétés française et européennes dans le secteur de la téléphonie mobile: les grands acteurs étant aujourd'hui coréens, américains (Nokia a été rachetée par Microsfoft) alors qu'il y a 10 ans à peine l'Europe dominait le secteur avec Nokia, Ericsson, Alcatel, Matra, Siemens...

Quant au portail web ViaMichelin, il connait de multiples transformations non visibles pour le grand public mais qui visent à le rendre toujours plus rapide, même si le groupe ne peut rivaliser avec Google en terme d’investissements.

«Google c’est d’abord un moteur de recherche et chez Michelin les cartes ne sont pas l’activité principale» précise-t-il.

Des cartes de plus en plus touristiques...

Sur le web les cartes visent à offrir toujours plus d’informations touristiques afin d'indiquer les principales attractions, les hôtels, les restaurants... Cette tendance forte dans le monde digital l'est également sur le marché des cartes papier.

«A leur naissance les cartes étaient routières et non touristiques. Aujourd'hui, les cartes ne doivent pas seulement être attrayantes, pratique, intuitives mais intégrer en sus des données touristiques. Dans notre nouvelle série de cartes sur les Etats-Unis par exemple les événements, les parcs naturels et les principaux sites touristiques sont mis en avant» explique Manuela Magni, responsable éditoriale de la cartographie.

Michelin développe par ailleurs de plus en plus de guides et cartes thématiques à vocation touristiques comme les Mini Atlas sur le vélo à paraitre cet été sur l’Aquitaine et la Bourgogne, les atlas dédiés aux camping-cars ou des guides thématique à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre.

Un nouvel opus, Le Chemin des Dames, met en avant les lieux de mémoire de l’Aisne et de l’Oise.

Le groupe commémore la grande guerre

Enfin une carte géante des champs de bataille de la Première Guerre mondiale (la plus grande jamais réalisée par Michelin) a été spécialement conçue pour l'exposition Fields of Battle-Terres de Paix : cette carte superbement illustrée est actuellement exposée au Jardin du Luxembourg jusqu’au 4 août prochain.

Les cartes au coeur des principales applications et sites de voyage

Comme hier au coeur de la stratégie des généraux, les cartes sont aujourd’hui la base des informations touristiques sur le web. 

Espérons que la pépite de Michelin aura l’occasion de se développer pour compter sur le web au niveau français, européen et pourquoi pas mondial.

Michelin est un exemple, trop rare, d’une société française leader mondial dans un secteur ultra-compétitif comem celui des penumatiques.

De nombreuses sociétés françaises pourraient s’inspirer de ses valeurs: discrétion, humilité de ses salariés et de ses dirigeants, haut niveau de R&D, assise régionale et familiale, leadership mondial...

Le groupe porte haut et fort l’excellence française, à l'image d'Airbus!

 carte-michelin-guerre-14-18

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut