Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Norwegian a fourni plus de détails sur sa transformation en une compagnie aérienne court-courrier, suite à sa décision au début du mois d'abandonner toutes les routes long-courriers.

Norwegian a diffusé une présentation à l'intention des créanciers, dans laquelle elle déclare qu'elle envisage de devenir une « compagnie aérienne sans risque axée sur un réseau court-courrier renforcé en Europe ».

Norwegian a déclaré qu'elle viserait un « noyau rentable » de routes et de marchés « qui ont historiquement enregistré les meilleures performances », consolidant ainsi l'activité en «bastions nordiques».

La compagnie aérienne prévoit de réduire sa flotte à seulement 50 avions court-courriers opérationnels cet été, en supprimant environ 40 avions long-courriers et 50 avions court/moyen-courriers.

Ce nombre passera ensuite à 68 appareils d'ici 2022 : 40 basés en Norvège et 28 dans toute l'Europe.

Norwegian a déclaré que la majorité de ses itinéraires seront «nordiques», soit 15 à 20% de vols intérieurs et 80 à 85% des routes internationales (mesurées en nombre de sièges-kilomètres disponibles).

Le transporteur a décrit sa situation actuelle comme étant «en hibernation», avec seulement sept à neuf avions actuellement en service.

Norwegian s'était lancée dans une expansion rapide de ses opérations long-courriers entre 2010 et 2017, ajoutant de nombreuses liaisons vers les États-Unis et l'Asie. Mais le transporteur a accumulé des pertes bien avant Covid-19 et a été contraint d'abandonner plusieurs routes ces dernières années, y compris tous les vols transatlantiques en provenance d'Irlande.

Elle prévoit de terminer en avril sa procédure d'examen en Irlande et exploitera alors des avions selon des conditions «Power by the Hour» jusqu'en mars 2022 : cet accord lui permet de ne payer les avions lorsqu'ils sont pilotés.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS