Partagez cet article :
Pour son 50ème anniversaire, Pierre et Vacances-Center Parcs annonce ses nouveaux défis : l’internationalisation et la création du «5.0 Project», une démarche participative où les collaborateurs soutenus par un groupe de 50 jeunes vont préparer l’avenir du Groupe.

gerard bremond pierrevacances

La fête était belle pour les 50 ans du groupe Pierre et Vacances-Center Parcs.  

Le Grand Palais tout entier avait été transformé en un gigantesque village nature.

Entouré de toute son équipe de direction, Gérard Brémond devait retracer l’épopée du groupe, depuis la création du village d’Avoriaz en 1967, première station de ski sans voiture, jusqu'à Villages Nature qui ouvrira en 2017, un village futuriste dédié à tous ces urbains, de plus en plus urbains qui voudront s’évader le temps d’un week-end à la campagne, un village réalisé en partenariat à 50% avec Euro Disney SCA.

gerard bremondChacun à sa manière, les membres du comité de direction évoquèrent le Groupe à travers leur propre perception «un groupe tourné vers l’avenir et l’innovation » devait déclarer Patricia Damerval, présidente directrice générale adjointe « dont la taille a triplé en 10 ans» ; « un groupe tourné très tôt vers l’international » pour Thierry Heullin, directeur général adjoint «depuis le rachat de Center Parcs en 2003 jusqu’ au développement en Chine, avec déjà quatre projets programmés et 50 en portefeuille » ; et enfin «  un groupe qui a su merner à bien trois changements fondamentaux » pour Martine Balouka , directrice tourisme à savoir «l’intégration des résidences urbaines Pierre & Vacances City en 1979, renommées Adagio et co-gérées avec AccorHotels depuis 2007, l’évolution de la relation-client à travers un plan digital qui a révolutionné les processus en interne, et enfin le rachat de Center Parcs en 2003 ».

Mais pour Gérard Brémond, entrepreneur infatigable, fou de jazz, salué pour sa vision, son sens de l’innovation et son énergie, les vrais projets sont les projets d’avenir.

Il parla donc de Villages Nature Paris, du développement en Chine, mais insista surtout sur la création de son Think Tank, une initiative collaboratrice destinée à l'ensemble des salariés et portée par un groupe de réflexion 5.0 regroupant 50 jeunes de toutes nationalités chargés de faire remonter au comité de direction des idées et des projets pour améliorer encore l’expérience client.

A presque 80 ans, Gérard Brémond n’a donc rien perdu de sa capacité à innover et à prendre des risques qui ont jalonné son parcours jusqu’ à mettre parfois le Groupe en difficulté (cf. le projet en Isère) mais tout en se montrant intransigeant sur la maîtrise de la gouvernance et de son capital. En effet, en restant majoritaire à hauteur de 40% de son Groupe, il reste toujours aux manettes même s’il a ouvert son capital au groupe chinois HNA Tourism, désormais présent à hauteur de 10 à 15% seulement.

 

Aujourd’hui, alors que le groupe PVCP affiche un chiffre d’affaires de 1,42 mds d’€ quasi stable par rapport à l’année précédente, le Groupe PVCP entre dans une nouvelle ère.

L’avenir nous dira si les choix effectués aujourd’hui sont susceptibles de modifier durablement la stratégie et la structure du groupe avec un groupe HNA Tourism aujourd’hui encore minoritaire, mais pour combien de temps encore ?

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut