Partagez cet article :
Un A380 de Qatar Airways au décollage

Qatar Airways ne remettra pas en service ses A380 dans un proche avenir, déclarant qu '«il n'est pas justifiable d'un point de vue commercial ou environnemental d'exploiter un avion aussi gros actuellement».

Emirates, a repris certains vols en utilisant une partie de sa flotte d'A380, mais le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker, a déclaré que la compagnie aérienne ne suivrait pas cet exemple « jusqu'à ce que la demande revienne à des niveaux appropriés ».

La compagnie aérienne du Qatar utilise maintenant sa flotte complète de 30 avions long-courriers B787 et 49 A350, alors qu'elle continue de reconstruire son réseau après la pandémie de Covid-19. « La flotte d'A350 de Qatar Airways a consommé 20 tonnes de CO2 en moins par bloc heure sur certaines liaisons par rapport à l'A380 » a précisé la compagnie.

La nouvelle soulèvera la question de savoir si les dix superjumbos de Qatar Airways retourneront en vol, la demande de passagers va prendre plusieurs années pour revenir aux niveaux de 2019. L'année dernière, Flight Global a annoncé que le transporteur commencerait à retirer ses A380 à partir de 2024.

Plusieurs transporteurs ont déjà pris la décision de retirer le superjumbo de leurs flottes, temporairement ou définitivement. Air France a abandonné l'ensemble de sa flotte d'A380, tandis que Lufthansa a déclaré qu'elle ne prévoyait pas d'exploiter l'avion avant deux ans.

Commentant les nouvelles, Al Baker a déclaré: « le groupe Qatar Airways possède un solide dossier de leadership en matière d'opérations durables. Nous prenons au sérieux nos responsabilités en matière de protection de l'environnement et le développement durable est au premier plan de notre planification commerciale dans le groupe, c'est pourquoi nous avons un âge moyen de flotte inférieur à cinq ans, l'un des plus bas au monde. Grâce à nos investissements stratégiques et diversifiés dans notre flotte, la viabilité de nos opérations ne dépendait d'aucun type d'avion spécifique. Cela nous a permis d'être l'une des rares compagnies aériennes mondiales à ne jamais cesser d'opérer pendant cette crise, transportant plus de deux millions de passagers et devenant ainsi la plus grande compagnie aérienne internationale au monde. Notre mix de flotte nous a permis de continuer à exploiter des itinéraires tout au long de cette crise en veillant à ne pas laisser les passagers bloqués. Alors que nous reconstruisons notre réseau, les passagers peuvent compter sur nous pour opérer un horaire honnête de vols pour les emmener là où ils le souhaitent, en utilisant des avions de la bonne taille pour offrir une capacité raisonnable sur chaque route. Par conséquent, nous ne reprendrons pas le vol de notre flotte d’A380 tant que la demande ne sera pas revenue aux niveaux appropriés. Après avoir étudié de près les chiffres de l'impact environnemental, piloter un avion aussi gros avec un faible facteur de charge ne répond pas à nos responsabilités environnementales ou n'a pas de sens commercial. Notre jeune flotte d'Airbus A350 et Boeing 787 est bien mieux adaptée à la demande mondiale actuelle. »

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: