Partagez cet article :
L'aéroport d'Heathrow au Royaume-Uni

Une coalition d'organismes britanniques de l'industrie de l'aviation s'est engagée à réduire les émissions nettes de carbone à 0 d'ici 2050.

Le groupe Sustainable Aviation comprend des aéroports, des compagnies aériennes, des fabricants et d'autres parties prenantes.

Sa feuille de route pour la décarbonisation, publiée aujourd'hui, se concentre sur l'utilisation de carburants alternatifs durables, de nouveaux moteurs d'avion plus efficaces et sur des initiatives en matière de compensation carbone.

Le groupe table sur une croissance de 70% du nombre de passagers sur la même période.

Le groupe de campagne environnemental Friends of the Earth a critiqué ce projet en le décrivant de«pie in the Sky» : un représentant de Friends of the Earth a déclaré à la BBC que des restrictions sur le vol étaient nécessaires pour lutter contre la crise climatique ainsi que des taxes plus élevées pour les voyageurs fréquents.

Presque tous les aéroports britanniques cherchent actuellement à gérer l'augmentation du nombre de passagers dans les prochaines décennies.

Le PDG d’Heathrow membre du Sustainable Aviation Groupe, John Holland-Kaye, a déclaré aujourd'hui à la BBC: «L'ennemi est le carbone, pas l'aviation. Nous devons protéger la capacité de voler dans un monde sans carbone. »

L'industrie aéronautique est à l'origine de seulement 2% des émissions mondiales d'origine humaine.

Plus de 200 membres d'ACI Europe, l'association professionnelle des aéroports européens, se sont déjà engagés à produire des émissions nettes de carbone zéro d'ici 2050.

Leurs plans incluent l'électrification et l'amélioration de l'efficacité dans les opérations au sol, l'investissement dans les sources d'énergie renouvelables et les programmes de compensation du carbone. Le programme pour l’environnement des Nations Unies a déclaré que la compensation carbone, qui inclut la plantation d’arbres, les programmes contre la déforestation, ne doit pas être considérée comme une solution miracle qui réduit la nécessité d'investir dans d'autres domaines.

Les «carburants alternatifs durables», qui font partie de la feuille de route pour la décarbonisation publiée aujourd'hui, sont produits à partir de sources telles que l'huile de cuisson, l'huile végétale, les déchets municipaux, les gaz d'échappement industriels, les sucres et les résidus agricoles. Ils peuvent être utilisés dans les réservoirs de carburant d'avion existants et mélangés avec du kérosène ordinaire.

L'adoption de ces carburants est actuellement freinée par un problème d'offre et de demande : les compagnies aériennes les considérant comme trop coûteux à l'achat et difficiles à obtenir, et les producteurs ayant du mal à augmenter la demande sans commandes plus importantes.

Les Friends of Earth ont fait valoir que les carburants entreraient en concurrence avec la production alimentaire pour la terre et l'eau, les entreprises pouvant potentiellement s'emparer des terres pour faire pousser des cultures et défricher les terres forestières, et que l'avion serait toujours polluant.

British Airways a établi un partenariat avec Shell pour soumettre une demande de projet visant à établir la première usine européenne de traitement des déchets commerciaux pour créer du kérosène dans le Lincolnshire.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?

EN BREF

AGENDA

Du 13/7/2020 au 27/10/2020
Biennale de Liverpool
Du 04/5/2020 au 25/11/2020
Foodies Festival, Royaume-Uni
Du 04/5/2020 au 21/9/2020
Rhin en Flammes, Allemagne
Du 04/8/2020 au 08/8/2020
Soundwave Festival, Croatie
Du 07/8/2020 au 09/8/2020
Festival Flow, Helsinki, Finlande
Du 07/8/2020 au 09/8/2020
Festival Off Katowice, Pologne
Du 10/8/2020 au 12/8/2020
Festival Way Out West, Goteborg, Suède
Du 10/8/2020 au 17/8/2020
Sziget Festival, Hongrie
Du 11/8/2020 au 15/8/2020
Øyafestivalen, Oslo, Norvège
Du 14/8/2020 au 18/8/2020
Feria de Dax

SECURITE

Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - Conseils aux Voyageurs
  • Géorgie

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (03/08/2020) Le 11 mars, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et bilan sur le site du Centre européen de prévention et contrôle des maladies). Le 23 mai, les autorités géorgiennes ont déclaré la fin de l'état d'urgence et la levée de la plupart des restrictions à l'intérieur du pays. Certaines limitations sont toutefois maintenues : les taxis ne peuvent pas (…)

  • Grèce

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (03/08/2020) Le 11 mars, l'Organisation mondiale de la santé a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Depuis le 1er juillet, toutes les personnes qui résident en France ou dans un des autres pays de l'UE, au Royaume-Uni, en Suisse, en Norvège, au Liechtenstein et en Islande) sont autorisés à entrer en Grèce. Tous les aéroports grecs peuvent (…)

  • Monténégro

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (03/08/2020) Le 11 mars, l'Organisation mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Les ressortissants français sont autorisés à se rendre au Monténégro sans restriction. Compte-tenu de la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans tout le pays, le Monténégro a mis en place des mesures restrictives sur l'ensemble du territoire (…)

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: