Partagez cet article :

Ryanair a déclaré qu'il réduirait sa capacité de 20% au cours des deux prochains mois, du fait d'un affaiblissement des réservations à terme au cours des dix derniers jours.

Ryanair a déclaré que la plupart de la baisse des capacités prendrait la forme de réductions de fréquence plutôt que de fermetures de routes, et se concentrerait sur les vols vers l'Espagne, la France et la Suède, «où la hausse récente des taux de cas de Covid a conduit à une augmentation des restrictions de voyage, et l'Irlande qui continue d'imposer une liste verte restrictive, qui impose des quarantaines de 14 jours aux visiteurs de la plupart des autres pays de l'UE tels que l'Allemagne (16,3) et le Royaume-Uni (18,6), qui ont des taux de cas de Covid inférieurs au cours des 14 derniers jours que l'Irlande (22,1) ».

Le groupe avait précédemment déclaré qu'il s'attendait à avoir réalisé environ 60 pour cent de son calendrier de vol normal en août, et « espérons » réaliser 70 pour cent en septembre.

Le mois dernier, Ryanair a publié une perte de 185 millions d'euros au premier trimestre, car l'épidémie de Covid-19 a provoqué une baisse du trafic sur la période, passant de 42 millions de passagers à seulement 500 000.

Commentant la nouvelle, un porte-parole du transporteur a déclaré:

«Ces réductions de capacité et de fréquence pour les mois de septembre et octobre sont nécessaires compte tenu de la récente faiblesse des réservations à terme en raison des restrictions liées au Covid dans un certain nombre de pays de l'UE. Tous les passagers concernés en septembre ont reçu une notification par e-mail plus tôt dans la journée les informant de leurs options. Des communications similaires seront envoyées au petit nombre de passagers concernés en octobre plus tard dans la journée. Au cours des deux dernières semaines, alors qu'un certain nombre de pays de l'UE ont augmenté les restrictions de voyage, les réservations à terme, en particulier pour les voyages d'affaires en septembre et octobre, ont été négativement affectées, et il est logique de réduire les fréquences afin d'adapter notre capacité à la demande au cours du prochain. deux mois.Des tests appropriés dans les aéroports et un traçage efficace (comme c'est le cas en Allemagne et en Italie) sont la seule méthode réaliste et proportionnée pour superviser la sécurité des voyages aériens intra-UE tout en limitant efficacement la propagation du virus Covid-19.»

Rappelons que le taux e mortalité du Covid-19 a été estimé à 0,6% par l'OMS et à 0,5% par l'Institut Pasteur ce qui correspond peu ou prou à celui d'une forte grippe saisonnière dont le taux varie entre 0,3 et 0,5%. Alors que de nombreux dirigeants s'alarment et prennent des mesures coercitives, l'épidémie ne fait toujours quasiment pas de morts en France ce qui montre bien que le Professeur Raoult avait raison de dire que l'épidémie serait saisonnière.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: