Partagez cet article :
Un avion de Ryanair

Ryanair a dévoilé ses prévisions de trafic et a averti qu'elle pourrait supprimer jusqu'à 3 000 emplois...

Ryanair à bas prix exploite actuellement un planning squelettique, avec 99% de sa flotte immobilisée. La compagnie aérienne irlandaise a déclaré qu'elle prévoyait d'exploiter moins de 1% de son programme de vols réguliers en avril, mai et juin.

Le transporteur irlandais a déclaré que «même si un retour aux vols est prévu », elle prévoit qu'il ne transportera pas plus de 50% de son objectif de trafic initial entre juillet et septembre de cette année.

Pour l'année complète jusqu'en mars 2021, Ryanair devrait désormais transporter moins de 100 millions de passagers, soit 35% de moins que les 154 millions précédemment ciblés.

En conséquence, le transporteur a déclaré qu'elle «était en négociations actives avec Boeing et les loueurs A320 de Laudamotion pour réduire le nombre de livraisons d'avions prévues au cours des 24 prochains mois ».

Ryanair a déclaré qu'elle prévoit désormais d'attendre jusqu'à l'été 2022 «au plus tôt» pour que la demande de passagers et les prix reviennent aux niveaux de 2019, et a averti qu'il pourrait être nécessaire de supprimer jusqu'à 3 000 emplois, principalement des pilotes et du personnel de cabine».

Le personnel sera également soumis à des réductions de salaire pouvant aller jusqu'à 20%, et la compagnie aérienne a confirmé que le PDG du groupe, Michael O’Leary, a baissé de 50% sa rémunération pour le reste de l’exercice.

Ryanair a déclaré que lorsque les vols réguliers reviendront en Europe «la confiance des consommateurs sera affectée par les restrictions de santé publique, telles que les contrôles de température dans les aéroports et les couvertures faciales pour les passagers et le personnel à bord des avions», mais a ajouté que le trafic sera stimulé par «des tarifs significatif remisés».

Cependant, la compagnie aérienne a averti que «le paysage concurrentiel en Europe sera faussé par des volumes sans précédent d'aides d'État de certains gouvernements de l'UE à leurs compagnies aériennes nationales», qui s'élèvent actuellement à plus de 30 milliards d'euros.

Ryanair a déclaré qu'elle contesterait ce «dopage» aux aides d'État, qui selon elle est contraire aux règles de l'UE et qui «fausserait les règles du jeu équitables de l'Europe au niveau la concurrence pendant de nombreuses années«.

«Lufthansa, Air France-KLM et Alitalia peuvent désormais financer de nombreuses années de vente à prix réduit, alors que Ryanair et d'autres compagnies aériennes bien gérées ne demanderont pas (et ne recevront pas) de telles aides d'État», a-t-elle déclaré.

Le transporteur a donné l'exemple de la France, où il a déclaré que «l'État rembourse les taxes d'aviation mais uniquement aux compagnies aériennes» françaises "où toutes les autres compagnies aériennes de l'UE volant en France (telles que Ryanair, EasyJet et BA) doivent encore payer ces taxes».

Le groupe Ryanair prévoit de déclarer une perte nette de plus de 100 millions d'euros au premier trimestre, avec de nouvelles pertes au deuxième trimestre.

En réponse aux nouvelles de pertes d'emplois possibles chez Ryanair, Brian Strutton, secrétaire général de la British Airline Pilots Association, a déclaré: «il n'y a eu aucun avertissement ni aucune consultation de Ryanair au sujet des 3 000 pertes d'emplois potentielles et c'est une misérable nouvelle pour les pilotes et le personnel qui ont subi des réductions de salaire dans le cadre du programme gouvernemental de maintien en poste. Ryanair semble avoir fait volte-face sur sa capacité à résister à la tempête Covid. Les travailleurs de l'aviation font maintenant face à un tsunami de pertes d'emplois. Le gouvernement britannique doit cesser de rêver et tenir la promesse faite par le Ministre le 17 mars d'aider les compagnies aériennes ou cette industrie, vitale pour l'économie britannique, sera dévastée».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Prévoyez-vous de passer vos vacances en France cet été?

EN BREF

AGENDA

Du 04/5/2020 au 25/11/2020
Foodies Festival, Royaume-Uni
Du 04/5/2020 au 21/9/2020
Rhin en Flammes, Allemagne
Du 29/5/2020 au 02/6/2020
SpringBreak en Croatie
Du 24/6/2020 au 26/6/2020
Donauinselfest, Vienne, Autriche
Du 24/6/2020 au 01/7/2020
Festival de Roskilde, Danemark
Du 24/6/2020 au 28/6/2020
Festival Django Reinhardt, Samois

SECURITE

25 mai 2020

  • Géorgie

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (25/05/2020) Le 11 mars, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et bilan sur le site du Centre européen de prévention et contrôle des maladies). Le 23 mai, les autorités géorgiennes ont déclaré la fin de l'état d'urgence et la levée de la plupart des restrictions à l'intérieur du pays. Certaines limitations sont toutefois maintenues : les taxis ne peuvent pas (…)

  • République démocratique du Congo

    Manifestations (25/05/2020) Plusieurs manifestations en faveur de la libération de Vital Kamerhe, dont le procès a repris le 25 mai à Kinshasa, ont été émaillées d'incidents et d'affrontements avec les forces de sécurité, en particulier à Bukavu. D'autres manifestations ne sont pas à exclure dans les prochains jours dans la province du Sud-Kivu et en particulier à Bukavu. Il est vivement recommandé d'éviter les rassemblements, de respecter les consignes des forces de l'ordre et de se tenir régulièrement (…)

  • Cambodge

    Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19 (25/05/2020). L'OMS a qualifié, le 11 mars 2020, l'épidémie de Coronavirus Covid-19 de « pandémie » (voir liste des pays concernés et chiffres sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Depuis le 20 mai 2020, les autorités cambodgiennes ont abrogé l'interdiction d'entrée aux étrangers en provenance de l'Iran, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, la France et des États-Unis. Tout étranger souhaitant venir au Cambodge doit être titulaire (…)

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: