Partagez cet article :
Un A350 de la compagnie aérienne Singapore Airlines

Singapore AIrlines a accusé une perte historique mais la compagnie a des atouts pour le futur...

Le groupe Singapore Airlines a déclaré une perte nette de 212 millions de dollars pour la période de 12 mois se terminant le 31 mars. Singapore AIrlines avait réalisé un bénéfice de 683 millions de dollars de l'année précédente.

Le groupe a déclaré avoir perdu 732 millions de dollars de janvier à mars de cette année, en baisse par rapport au bénéfice net de 203 millions de dollars qu'il avait réalisé au cours de la même période l'année dernière.

Singapore Airlines (SIA) a annoncé une première série de réduction de vols fin mars : elle a alors annoncé qu'elle supprimerait 96% de ses vols réguliers en réponse à la crise actuelle de Covid-19. Le transporteur a ensuite prolongé ses annulations de vols jusqu'à fin juin.

Singapore Airlines a indiqué qu'elle était entrée dans son quatrième trimestre fiscal avec «de bonnes performances» au cours des neuf premiers mois avec un «trafic passagers robuste» etdes «initiatives d'envergure» entreprises dans le cadre de son programme de transformation. Malheureusement la propagation de l'épidémie de Covid-19 et les mesures de contrôle aux frontières en février de cette année ont entraîné un effondrement de la demande de voyages.

La forte baisse du trafic passagers au quatrième trimestre a entraîné une chute des revenus de 894 millions de dollars, soit une baisse de 22% par rapport à la même période l'an dernier. Cela a conduit le groupe à réduire de 96% sa capacité de vol d'avril à juin 2020.

« Les perspectives d'une reprise des voyages aériens internationaux dans les mois à venir dépendent de l'assouplissement des contrôles aux frontières et des restrictions de voyage », a déclaré SIA dans un communiqué.

Singapore Airlines a également déclaré «qu'il n'y a pas de visibilité quant au moment ou à la trajectoire de la reprise» mais «qu'il y a quelques signes d'atténuation» dans la crise du coronavirus.

« Le groupe maintiendra une connectivité minimale au sein de son réseau pendant cette période, tout en e garantissant la flexibilité d'augmenter la capacité en cas de hausse de la demande », a ajouté SIA.

Singapore Airlines a mis en place un groupe de travail interne pour s'assurer qu'elle est «prête à intensifier ses vols lorsque le transport aérien reprendra».

Le groupe a noté qu'il «explore d'autres sources de financement, y compris le financement et les transactions de cession-bail» pour augmenter la liquidité.

Singapore AIrlines : bien positionnée sur le trafic cargo

Alors que la demande de passagers est à son plus bas niveau, le groupe a déclaré que la demande de fret aérien est forte, ce qui « soutiendra les revenus du fret à court terme ». C'est l'un des points forts de Singapore Airlines.

Singapore Airlines prévoit également de rechercher des opportunités d'affrètement.

Selon un classement datant de 2015 Singapore Airlines est la 7ème compagnie en terme de fret au monde derrière Lufthansa, Korean Air, Cathay Pacific, UPS, EMirates et FedEx.

De nombreuses compagnies aériennes ont d'ailleurs pallié la baisse du trafic passagers en transformant leurs avions classiques en avion tout cargo.

En France un pont aérien a été mis en place pour importer des masques pendant le confinement avec notamment des avions de transport de passagers.

Un concept que Lufthansa a qualifié de Preighter.

Baisse du PIB moins forte en Asie qu'en Europe ou aux Etats-Unis

Hormis l'activité cargo, Singapore Airlines pourrait bénéficier d'une reprise plus rapide du trafic en Asie qu'en Europe ou au Etats-Unis. Les compagnies aériennes asiatiques vont sans doute profiter du fait que l'Asie paradoxalement a été bien moins touchée par le virus que l'Europe du fait de mesures politiques beaucoup plus professionnelles notamment en Corée du Sud, à Taïwan au Japon mais aussi à Singapour. La baisse du PIB devrait être bien moins forte en Asie qu'en Europe, particulièrement si l'on compare à l'Europe du Sud où les confinements stricts mis en place vont considérablement affaiblir les économies.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: