Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

sharm el sheikh

Tous les vols vers et au départ de Sharm el-Sheikh ont été suspendus par les compagnies anglaises, irlandaises ainsi que par Lufthansa…


Cette décision fait suite au crash de l'A321 de la compagnie de charter russe Metrojet qui transportait 224 passagers et membres d'équipage de Saint Pétersbourg de retour de vacances d'un resort en Egypte. L'Airbus, un A321-200 de 18 ans, s'était désintégré en vol 25 minutes après le décollage à environ 6H20 heure locale.

«Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il existe une possibilité importante que ce crash ait été causé par un engin explosif à bord» a déclaré Philip Hammond, le Ministre des affaires Etrangères anglais. Peu de temps après l'Irlande a pris la même décision pour les vols au départ et en provenance de Sharm el-Sheikh.

Selon le Times, le gouvernement anglais a interdit 3 vols qui devaient partir du resort la nuit dernière: un vol à destinations de Manchester et des vols d'Easyjet au départ de Luton et Gatwick. On estime que des milliers de touristes anglais sont bloqués dans les hôtels: le Guardian indique que jusqu'à 20000 touristes anglais sont bloqués dans les resorts de la ville.

Les vols devraient être à nouveau autorisés une fois que les officiels britanniques estimeront que la sécurité sera redevenue suffisante.

En attendant les touristes sont retournés dans leurs lieux d'hébergement. Pour les passagers qui veulent se rendre à Sharm el-Sheikh, le mieux est de contacter sa compagnie aérienne.

Easyjet avait indiqué hier que ses vols étaient «annulés». Les vols qui ont été suspendus hier sont le vol EZY8854 au départ de Sharm el-Sheikh vers Londres Gatwick à 17H05 et le vol EYZ2398 au départ de Sharm el-Sheikh vers Londres Lutonà 16H45. British Airways a fait la déclaration suivante : «suite à la décision du gouvernemnt anglais de suspendre les vols vers et au départ de Sharm el-Sheikh, le vol BA2560 qui devait partir de Gatwick jeudi sera décalé à vendredis.

Le vol BA2561 partira également un jour plus tard le 6 novembre. Les voyageurs qui ne souhaitent pas partir sur ces vols décalés peuvent demander à être remboursés ou peuvent voler vers une autre destination».

Ce crash est une mauvaise nouvelle pour le tourisme egyptien alors qu'une reprise s'était faite sentir ces derniers mois d'autant que les touristes russes étaient parmi les plus nombreux dans les resorts balnéaires du pays. On estime que 3 millions de touristes russes se sont rendus en Egypte en 2014 soit un tiers du total.

Le président egyptien s'est d'ailleurs rendu cette semaine à Londres pour discuter de la situation avec le Premier Ministre anglais.

Les compagnies du groupe Lufthansa ont également décidé dans l'après-midi de suspendre leurs vols vers le Sinai jusqu'à nouvel «du fait de la situation actuelle» précise un communiqué. Un vol hebdomadaire d'Eurowings est concerné (le vol d'Edelweiss est finalement opéré vendredi).  Suite à l'accident, les compagnies du groupe Lutfhansa avaient cessé de survoler le Sinai depuis le 31 octobre dernier par mesure de précaution.

Quelques jours après les compagnies aériennes russes ont également suspendu leurs vols vers Sharm El Shiekh.

Les services de sécurité fédérale russes (FSB), ont confirmé les informations des britanniques : ils ont déclaré le 17 novembre que des traces d'explosif ont été trouvés dans les restes de l'avion de Metrojet.

L'avion aurait été abattu par un explosif fait maison qui avait une force équivalente à 1 kg de TNT. Deux employés de l'aéroport sont soupçonnés d'avoir favorisé ce drame et sont actuellement détenus par les autorités égyptiennes.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut