La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Voilà qui ne va pas faire les affaires de Boeing. Un B737 vient de s'écraser en Chine près de la ville de Wuzhou...

Boeing a eu de gros problèmes financiers suite aux accidents de Lion Air et d'Ethiopian Airlines impliquant des B737. Cela avait entrainé la mise à terre de tous les B737 MAX dans le monde.

Voilà qu'on apprend ce jour qu'un B737-800 de la compagnie China Eastern Airlines s'est écrasé ce jour près de la ville de Wuzhou dans le sud-ouest de la Chine. Ce biréacteur était en service au sein de la flotte e China Easterne depuis 2015.

L'avion transportait 132 passagers. Le vol MU5735 avait décollé à 13H15 heure locale de la ville de Kunmin pour se rendre à Guangzhou/Canton. Il était en route depuis une heure quand il s'est écrasé près de la vile de Wuzhou. Il volait à 14H22 à une altitude de 3225 pieds.

Il s'agit de l'accident le plus mortel en Chine depuis longtemps.

« Nous avons besoin de plus d'informations avant de tirer des conclusions concernant cet accident soudain et tragique », a déclaré Robert A. Clifford, fondateur et associé principal de Clifford Law Offices à Chicago, qui agit en tant qu'avocat principal dans le litige en cours devant le tribunal de district fédéral sur le Crash de Boeing du vol 302 d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé il y a trois ans ce mois-ci peu après le décollage, tuant les 157 personnes à bord. « Ce type de crash sur un avion de six ans qui a été conçu et certifié dans les années 1990 est assez inhabituel ».

Cet accident fait penser au fait que les informations doivent être diffusées au plus vite sur les circonstances de ce crash.

En effet le second crash d'un B737 Max après celui de Lion Air aurait pu être évité estime le cabinet Clifford. « En supposant qu'il soit objectif, le rapport éthiopien montrera que la compagnie aérienne a demandé des informations à Boeing après le premier crash du Boeing 737 MAX, et que les autorités n'ont pas été informées du problème avec le système MCAS qui aurait pu éviter le deuxième crash en Ethiopie ».

La nouvelle version du Boeing 737-900, le MAX 8, était un nouvel avion qui s'est écrasé dans la mer de Java au large de l'Indonésie peu après son décollage en octobre 2018, tuant les 189 personnes à bord. À peine cinq mois plus tard, un autre 737 MAX s'est écrasé en Éthiopie, avec des citoyens de 35 pays, dont d'Amérique et du Canada.

« Un procès devant jury commence aujourd'hui au Texas contre un ancien pilote technique en chef de Boeing, Mark Forkner, qui est accusé au pénal d'avoir induit en erreur les régulateurs de sécurité et les compagnies aériennes au sujet du 737 Max et d'avoir utilisé son expérience de travail pour la Federal Aviation Administration (FAA) pour manipuler l'agence afin de réduire la formation et les exigences pour les pilotes alors que la FAA certifie les avions pour les vols. Des déclarations liminaires ont été faites vendredi par des procureurs qui ont déclaré que Forkner n'avait pas informé la FAA des changements dans le but d'économiser à Boeing des centaines de millions de dollars que le constructeur de la compagnie aérienne aurait autrement dépensés en retards de livraison et en indemnisant les compagnies aériennes pour la formation sur simulateur de pilote en personne  » estime le cabinet d'avocat Clifford.

En mars 2019, la Chine avait été l'un des premiers pays au monde à suspendre les vols en B737 MAX.

Selon le média financier Yicai, China Eastern a décidé de suspendre tous ses 737-800 à compter du mardi 22 mars 2022.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut