Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Si l'accord entre l'UE et le Qatar est ratifié, cela signifiera davantage de vols entre l'Union européenne et le Qatar...Pour le moment les syndicats français d'Air France sont opposés à cet accord. En attendant, Qatar Airways va augmenter ses fréquences vers Paris dès le 15 décembre.

Le nouveau traité sur l'aviation entre l'UE et le Qatar offrira davantage d'opportunités aux consommateurs, aux compagnies aériennes et aux aéroports du Qatar et de l'UE.

Les points clés sont :

- toutes les compagnies aériennes de l'UE pourront opérer des vols directs depuis n'importe quel aéroport de l'UE et du Qatar et vice versa. Cela s'applique également aux compagnies aériennes qataries [dont il n'y a que Qatar Airways].
- les aéroports de l'UE en Allemagne, en France, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas feront l'objet d'une augmentation progressive de leurs capacités jusqu'en 2024.
Des dispositions strictes sur une concurrence ouverte et loyale garantiront des règles du jeu équitables.

La déclaration de l'UE poursuit en disant que « le Qatar est un partenaire aérien proche de l'UE. Quelque 6,3 millions de passagers par an voyageaient entre l'UE et le Qatar dans le cadre des 26 accords aériens bilatéraux existants ».

Cependant, tout n'est pas rose. Sur ces 6,3 passagers, combien étaient des voyageurs de point à point par rapport à ceux qui changent simplement d'avion à Doha pour des destinations ultérieures ?

Vraisemblablement, le chiffre ci-dessus s'applique à 2019, lorsque le Royaume-Uni était membre.

Et notez la « garantie » d'un « règle du jeu équitable ». Jetez un œil aux horaires d'aujourd'hui et vous verrez que Qatar Airways en profite déjà en exploitant le plus de vols.

Bien sûr, ce sont des périodes inhabituelles et le trafic aérien entre l'UE, l'Asie et l'Australasie est gravement affecté par des restrictions d'une sorte ou d'une autre.

Il faudra donc du temps avant que les avantages du traité ne deviennent apparents : les lecteurs peuvent voir la déclaration de l'UE ici.

Les syndicats français de pilotes (SNPL, Alter, Spaf), du personnel au sol (FO, CGT, CFDT, CFE-CGC, Unsa, CFTC) et du personnel navigant (UNPNC, Unac, SNPNC et SNGAF) s'opposent à l’ouverture du ciel européen au Qatar.

Dans une lettre ils en expliquent les raisons aux députés français :

-Les impacts sociaux ne peuvent être que négatifs tant en termes d’emplois qu’en termes de conditions d’emplois.
-C’est un accord complètement déséquilibré, très largement favorable aux intérêts qataris. Les opportunités de marché au Qatar sont nettement inférieures à celles qu’offre le marché français. Il n’y a aucune comparaison possible. Et si nous devons pousser cette comparaison à l’Europe entière, l’argument du déséquilibre est incontestable !
-La mise en concurrence déloyale de compagnies françaises avec une compagnie largement subventionnée en tout temps et appliquant des conditions sociales rétrogrades est une ineptie politique, économique et sociale.
-Alors que l’aide de 3 milliards de l’État français s’est traduite par des contraintes économiques et environnementales pour Air France (restitutions de créneaux à Orly, fermeture des lignes vers Orly depuis Bordeaux, Nantes et Lyon…) Qatar Airways a perçu tout récemment 2,5 milliards de l’État qatari sans aucune contrepartie. Mieux, elle se voit désormais offrir les marchés français et européen.
-Les compagnies aériennes françaises et particulièrement Air France contribuent largement à la richesse du pays. Elles irriguent le tissu économico-social. La destruction certaine d’emplois directs et indirects, la captation des flux de passagers depuis les provinces françaises et européennes au profit du hub de Doha, ce sont autant de transferts qui affecteront le PIB, les recettes, taxes et redevances perçues.
-C’est au moment où les compagnies françaises traversent la plus grave crise économique de leur histoire centenaire que l’Europe, sur proposition française, décide d’ouvrir le ciel européen à une concurrence déloyale qui se révèlera à terme mortifère. Ce possible accord viendrait compliquer les tentatives de redressement déjà douloureuses en matière d’emploi et d’activité.

Il est à noter que l'accord doit être ratifié par tous les états membres de l'UE pour s'appliquer...

La nouvelle compagnie aérienne italienne ITA a dévoilé une livrée bleue qui figurera à terme sur sa flotte prévue de 105 avions.

Parallèlement Qatar Airways a annoncé l'ajout d'une troisième liaisons quotidienne entre Paris et Doha à compter du 15 décembre 2021. La compagnie réintroduira à cette date l’Airbus A380 entre Paris et Doha.

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS