Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Certains envisagent de limiter les vols pour la majorité des citoyens. Une idée rétrograde et d’une autre époque. Ceux qui votent les lois ou leur amis multimillionnaires n’auraient évidemment à se conformer à cette règle comme on le voit à Davos…Dans la réalité cette limitation se fera plus par les prix au détriment de la classe moyenne, en ne pénalisant pas les 1% des plus riches.

Sous l’excuse du réchauffement climatique, l’écologie vise de plus en plus à être punitive pour favoriser une extrême minorité qui devient toujours de plus en plus riche comme aux Etats-Unis en défaveur de la classe moyenne qui s’appauvrit.
Dans l’aérien cela passe par de la communication à longueur de journée sur la pollution du secteur aérien qui ne représente pourtant que 2% des émissions de CO2. Une paille comparée aux autres émetteurs. Oui mais le secteur dégage peu de marge et ne peut donc pas se permettre de financer autant que d’autres les groupes de lobbies qui travaillent à Bruxelles ou à Washington. Et puis l’avion devrait être réservé aux riches comme avant pensent certains.

Ainsi Jean-Marc Jancovici, ingénieur et président du Think tank The Shift Project a déclaré quelques jours après la fin de la COP27 sur France Inter qu’il faudrait limiter le nombre de vols autorisés dans une vie pour limiter le réchauffement climatique soit selon lui 3 à 4 vols.

La limitation du droit de se déplacer librement est à la mode chez les politiques biberonnés aux idées de Davos et de l'UE

On voit que cette idée de réduction globale des transports ou de limitation est très présente chez les politiques de la sphère de l’UE ou de Davos. Ainsi en France, le contrôle technique devient sans cesse plus drastique mettant des milliers de voitures hors jeu, les radars se sont transformés en un impôt sur le droit de circuler qui touche surtout les actifs et les plus pauvres, les nouvelles zones à faible émission vont interdire de circulation les centre-villes de nombreuses métropoles français aux plus pauvres, voire même la classe moyenne qui n’a pas les moyens de s’acheter une nouvelle voiture électrique à 44900 euros (NDLR: prix de la Tesla 3 de base). Car dans les transports avec cette nouvelle politique coercitive, les prix montent au ciel du fait des nouvelles taxes vertes, de la hausse du coût de l’électricité due aux règles de Bruxelles et au renchérissement de l’énergie qui oblige EDF à acheter des sources d’électricité bien plus chères et moins rentables que le nucléaire comme l’éolien ou le solaire.

Ces différents facteurs s’additionnent et ne seront pleinement visibles que d’ici 3/4 ans. A cela s’ajoute l’inflation record générée en partie par la guerre en Ukraine mais surtout par la politique d’émission monétaire incontrôlée mise en place par les banques centrales occidentales qui a ruiné la valeur faciale de l’argent.

L'inflation et les taxes carbone renchérisent les voyages : hausse de 36% des billets d'avions aux Etats-Unis

Le résultat en est une inflation énorme sur les produits de la vie courante dont les billets d’avion qui est largement sous-évaluée. Le Wall Street Journal a notamment publié les chiffres issus d'un rapport du Congrès qui montrent que l'émission inconsidéré de monnaie touche la classe moyenne le plus durement.

Ainsi comme le notent les médias américain l’inflation réelle générée par l’émission incontrôlée de monnaie a conduit à une hausse très conséquente de la vie aux Etats-Unis. Un foyer typique américain a payé 10000 dollars de taxes en plus sur un an du fait de l'inflation note le New York Post.

Des taxes qui comme en France ne sont pas visibles car dues à la hausse des prix générée par une mauvaise politique économique. Rappelons qu'en Argentine l'un des pays les plus mal gérés au niveau économique l'inflation règne et que les salariés doivent souvent cumuler 2 voire 3 emplois pour vivre.

Visual Capitalist a publié une infographie très intéressante qui montre aux Etats-Unis une hausse de : 254% pour les aliments dans les écoles primaires et secondaires,  65,7% pour le fioul, 49,1% pour les œufs et 36% pour les billets d’avion. Un choc qui est extrêmement difficile à supporter pour la classe moyenne.

A cela s’ajoutent les taxe sur les billets d’avion qui en Europe accélèrent l’inflation. Ainsi la réglementation française qui oblige Air France à acheter 1% de carburant durable va conduire à une hausse de 1 à 8€ des billets en classe économique et de 1,5 à 24€ en Business. Les tarifs devraient continuer à augmenter alors que le SAF (carburant durable) devrait représenter 2% du total en 2025 et 5% en 2030 (NDLMR: Air France s’est engagée à 10%).

Limiter l'avion oui mais uniquement pour les pauvres et la classe moyenne, pas pour les ultra-riches et les politiciens

Pendant ce temps les riches politiciens, les multimillionnaires et les 1% les plus riches de la planète se rendent à Davos en jets privés.

Cette réunion va générer des milliers de tonnes de CO2 sans que personne ne s’en offusque. Le journal suisse la Liberté a estimé que les vols en jets privés du forum de Davos équivalent aux émissions de 350000 voitures.

L’étude réalisée par le cabinet néerlandais de conseil en environnement CE Delft, révèle que le nombre de vols en jet privé à destination et en provenance des aéroports desservant Davos a doublé pendant la réunion du Forum économique mondial 2022.

Sur l’ensemble de ces vols, 53 % étaient des vols court-courriers de moins de 750 km qui auraient pu facilement être des voyages en train ou en voiture, et 38 % des vols ultra-courts de moins de 500 km.On parle ici de jets privés qui transportent une dizaine de personnes.

Le vol le plus court enregistré avait parcouru juste  21 km. Selon l’analyse, les pays qui ont enregistré le plus grand nombre d’arrivées et de départs depuis les aéroports de Davos sont l’Allemagne, la France et l’Italie.

Le forum de Davos serait donc le bal des hypocrites.

Les grands partis politiques ne votent plus des lois favorables à la classe moyenne?

On voit ainsi que les systèmes démocratiques actuels conduisent à élire des politiques qui plutôt que de mettre en place des lois favorables au plus grand nombre, favorisent une extrême minorité d’ultra riches pour se comporter comme eux.

On l’a vu en France depuis 2007. C’est pourquoi la plupart des français se sont détachés des deux grands partis historiques LR et le PS pour tomber dans le miroir aux alouettes d’un nouveau parti. Les français de la classe moyenne sont donc très mal représentés.

Dans le domaine des transports aériens, la nouvelle règle pourrait donc être une limitation du droit de voyager pour la majorité via les prix ou de la coercition et une totale liberté pour les plus riches et les politiques ce qui est insoutenable.

Il sera d’autant plus difficile de lutter contre cette tendance que les freins aux voyages mis en place sont multiples via des taxes, des hausses de prix, de l’énergie, des réglementations diverses. C’est au secteur et aux voyageurs de dire non tout comme dans le domaine des retraites.

D'autant que ce type de politique coercitive conduit à terme au crédit social couplé à la monnaie numérique où là encore ceux qui décident des règles du crédit, n'auront pas à s'y conformer...

« Faites ce que je dis mais pas ce que je fais » semble être le slogan de cette nouvelle « élite ».

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS