Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Willie Walsh, le directeur général de l'Association du transport aérien international (IATA) a critiqué l'approche des gouvernements envers l'épidémie en la qualifiant de « peu pragmatique ».

S'exprimant lors du World Aviation Festival, Willie Walsh, qui a récemment pris la tête de l'IATA en remplacement d'Alexandre de Juniac, a déclaré:  « avoir une approche à risque zéro n'est pas pragmatique dans l'environnement actuel. Nous devons mettre en place des mesures sensées où des évaluations adéquates des risques sont effectuées. Puis il faut que des mesures soient prises pour atténuer les risques connus et inconnus afin que les gens puissent continuer à voyager comme ils le faisaient dans le passé. Il y a lieu de faire preuve de prudence et de gérer ce risque, mais nous ne pensons tout simplement pas que ce soit possible de tenter d'éliminer complètement les risques ».

Des tests PCR trop chers...

En outre, Walsh a déclaré que «le coût du test PCR est inacceptable. Il existe des preuves évidentes de profit de la part de personnes qui ont pris le train en marche. Vous avez également des gouvernements qui imposent des tests, puis facturent la TVA en plus de quelque chose qui, selon eux, est un service essentiel. »

«Nous devons contester cela et je suis heureux de dire que, alors que nous avons commencé à le contester, nous avons commencé à voir les choses s’améliorer.»

«Vous avez la situation où vous pourriez vous rendre au Royaume-Uni pour un rendez-vous médical, par exemple, et vous devez acheter un forfait où vous passerez un examen les jours 2 et 8, même si vous ne serez pas là le jour 8. Appelons cela tel que c'est, c'est-à-dire une arnaque ».

Les tests PCR sont-ils vraiment nécessaires? Pourquoi ne pas utiliser les tests antigéniques?

Willie Walsh a déclaré qu'il y avait «… une question qui se posait quant à savoir si le test PCR était nécessaire ». En effet, les tests PCR sont couteûx et demandent un certain délai pour l'obtention des résultats contrairement aux tests antigéniques, salivaires, à flux latéral...

«Suite aux recherches qui ont été effectuées, un test antigène rapide ou un test à flux latéral sont tout aussi efficaces que les tests PCR. Dans le cadre d'un processus faisant partie d'une série d'autres mesures, est-ce que quelque chose qui est efficace à 88% est acceptable par rapport à quelque chose qui est efficace à 92%. Je dirais que c’est le cas, étant donné que c’est plus rapide, plus pratique pour le client et moins cher. Cela fait partie d'un processus. Ce n’est pas la seule mesure qui est prise. »

Willie Walsh a déclaré que «l'objectif est de permettre aux gens de voyager en toute sécurité», et a souligné le travail effectué autour du laissez-passer de santé numérique pour prouver qu'un passager a été testé.

«Les aéroports ne fonctionneront que si nous disposons de cette solution numérique afin que les gens puissent voyager le plus facilement possible, à la fois au départ et, surtout, à l'arrivée. Nous ne pouvons pas avoir tous ces goulots d'étranglement à l'arrivée. »

Willie Walsh est convaincu que les voyages vont reprendre et a déclaré que bien que l'interview se déroule grâce à la technologie, « il détestait cela».

«Il faudra du temps pour que les voyages d’affaires se rétablissent. Certaines personnes pensent que cela ne redeviendra pas comme avant. Que les gens ont adopté la technologie. Je déteste cette idée. La technologie nous a permis de continuer à travailler et à faire des affaires, mais elle n'est pas comparable au fait de s'assoir et de rencontrer des gens. Je suis convaincu que les voyages reprendront : les voyages domestiques avant les voyages internationaux, les voyages loisirs avant les voyages d'affaires, mais nous devons être confiants pour 2022.»

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS