Partagez cet article :

fairmont peace hotel facade

Le groupe Accor aurait fait une offre pour racheter le groupe FRHI détenteur des marques Fairmont, Raffles et Swisshotel…

Le groupe hôtelier Accor serait actuellement en négociation pour s'emparer du groupe hôtelier de luxe FRHI qui gère notamment les marques Raffles, Swisshotel et Fairmont. Si ce rachat avait lieu, Accor s'emparerait de 116 hôtels comprenant environ 44000 chambres  dans 34 pays : le montant de la transaction avoisinerait environ 2,7 milliards d'euros.

Il permettrait à Accor de mieux se positionner sur le marché de l'hôtellerie de luxe, particulièrement en Asie où Raffles est très présent et en Amérique où Fairmont compte de nombreux établissements.

L'aventure du groupe Fairmont a débuté en 1907 avec l'ouverture du Fairmont San Francisco. Fairmont a été racheté en 1999 par les hôtels Canadian-Pacific:  qui possède de nombreux situées dans les principales villes desservies par le train (les actionnaires de Fairmont étaient des magnats du train). L'nsebmle du groupe a été racheté en avril 2006 par le prince El Walid Ben Talal.

De son côté le groupe Raffles Hotels&Resorts a été fondé en 1989 pour rénover l'hôtel Raffles de Singapour. Puis le groupe a ouvert d'autres hôtels : Grand Hotel d'Angkor, hôtel Brown à Londres, Vier Jahreszeiten à Hambourg, The Plaza à Singapour, l'Ermitage à Beverly Hills, le Montreux Palace, Raffles Pékin, Raffles Dubai, Royal Monceau à Paris…La compagnie a par ailleurs signé des accords stratégiques avec la chaine indienne Taj Hotels et le groupe japonais Okura Hotels.

Le fondateur d'Accor, Gérard Pélisson a donné son aval pour cet éventuel rachat en estimant «qu'il y a des synergies et que le marché du luxe est porteur». Selon lui, le groupe Accor devait viser 1 million de chambres à l'heure de la mondialisation contre 500000 aujourd'hui.

Selon le Wall Street Journal, Accor serait actuellement le postulant favori de FRHI parmi 4 prétendants et un accord pourrait être annoncé dès le mois prochain. Les propriétaires de FRHi sont notamment le gouvernement du Qatar et le holding du prince saoudien Al-Waleed bin Talal qui détient également des parts dans Four Seasons (des rumeurs de fusion avaient eu lieu entre FRHI et Four Seasons auparavant).

Depuis juin des rumeurs ont couru sur le désir de revente de FRHI du fait de la bonne tenue du marché hôtelier: les actionnaires avaient embauché la Deutsche Bank et Morgan Stanley pour négocier la vente de FRHI.

Le marché hôtelier est en pleine restructuration alors que Starwood est sur le point d'être vendu: on parle de son rachat par le groupe américain de luxe Hyatt même si 3 autres sociétés chinoises sont également intéressées.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: