Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le CEO d’Air France, Alexandre de Juniac, a donné son avis ce jour concernant une éventuelle reprise d’Alitalia.

??Alors que le journal italien Il Messagero estimait qu’Air France pourrait monter au capital d’Alitalia (voir http://www.businesstravel.fr/air-france-va-pouvoir-monter-au-capital-d-alitalia.html ), Alexandre de Juniac a affirmé qu’Air France n’était pas en négociation «ce jour et les prochains avec Alitalia» pour racheter plus d’actions.

Il a précisé qu’il lui semblait «difficile d’envisager une opération en 2013» car «nos moyens ne sont pas spectaculairement améliorés depuis 2012.» «Pour l’instant nous sommes prudents sur toute opération externe» a-t-il ajouté.

Le journal italien Il Messagero avait affirmé qu’Air France-KLM serait prêt à proposer un prix supérieur à 20% à celui payé par le groupe CAI en 2008 (qui regroupe les actionnaires d’Alitalia).

En effet, à partir du 12 janvier, la revente d’actions du groupe italien sera possible en vertu du pacte d’actionnaires ce qui permettra à Air France de monter au capital.

Le quotidien italien Il Messagero n’a cependant pas précisé quel part du capital Air France serait prêt à s’emparer.

Il est à noter qu’en décembre 2011, le quotidien Il Messagero avait également évoqué l’éventualité d’une fusion tout comme en 2010, des fusions qui n’ont pas eu lieu...

En début d’année 2009, Air France avait racheté 25% du capital d’Alitalia.

Hormis Air France les principaux investisseurs dans la Compagnie Aérienne Italienne (CAI) sont le groupe Riva, IMSSI, Banca Intesa et le groupe Benetton.

Un rachat d'Alitalia serait sans doute intéressant stratégiquement pour Air France: le principal problème étant les pertes importantes de la compagnie estimées à environ 630000 euros par jour en décembre 2012 selon le quotidien italien la Repubblicca.

 

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS