Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

La compagnie aérienne brésilienne Azul et l’aéroport d’Haneda ont obtenu les meilleurs performances mondiales en terme de ponctualité en 2022 selon un rapport de Cirium Platinium…

Les compagnies aériennes japonaises ont pour une fois été distancées par une compagnie brésilienne en 2022 en terme de ponctualité.

Selon le rapport 2022 de Cirium c'est la compagnie aérienne Azul qui obtient la palme mondiale de la ponctualité avec 88,9% de ses vols à l’heure (dans les 15 minutes de l’horaire prévu). Elle ne distance cependant que de très peu Japan Airlines (88,6%) et ANA (88%), deux compagnies qui trustent chaque les premières places du classement.

Une autre compagnie brésilienne, Latam, arrive en 4ème position, ce qui montre qu’en terme d’opérations aériennes le Brésil se positionne désormais parmi les meilleurs au monde.

Delta Air Lines (83,6%) la première compagnie américaine arrive en 5ème position avec 83,6% des vols à l’heure. C’est en fait une sacrée performance alors que les compagnies américaines opèrent un très grand nombre de vols chaque jour, bien plus qu'au Brésil ou au Japon.

Avianca (83,5%) arrive en 6ème position devant United (80,5%), Qatar Airways (78,3%) et American Airlines (78,3%).

Le classement de Cirium prend en compte les compagnies classées dans le top 10 mondial en terme de passagers-kilomètres, de nombre de vols, de sièges offerts et qui desservent au moins 3 grandes régions du monde.

Les 3 compagnies aériennes les plus ponctuelles d’Europe sont espagnoles avec Iberia en pôle position (85,9%) devant Air Europa (84,1%) et Iberia Express (83,8%).

En terme d’aéroport, c’est au Japon que se trouve le leader. L'aéroport Haneda obtient un taux de vols à l’heure de 90,3%. L’aéroport indien de Bangalore surprend en arrivant en 2ème position mondiale (84,1%) tout comme un autre aéroport indien celui d’Indira Gandhi à Delhi (81,8%) qui se lasse en 7ème position. La quasi totalité des autres aéroports sont situés aux Etats-Unis avec Salt Lake City (83,9%) en 3ème position, Detroit Wayne (82,j6%) prend la 4ème place devant Philadelphie (82,5%), Minneapolis-St.Paul (82%), Seattle (81%) en 8ème position et Charlotte Douglas (8à,7%) en 10ème position. Un aéroport colombien arrive à se glisser dans le top 10 celui d’EL Dorado Bogota avec 80,7% des vols à l’heure.

Les performances de ces compagnies et aéroports sont d’autant plus à saluer que « l’année écoulée a été marquée par un environnement opérationnel difficile à travers le monde, en particulier en Europe et en Amérique du Nord » note Cirium. « De nombreuses compagnies aériennes et aéroports ont été confrontés à des retards, des perturbations et des problèmes de ressources. D'autres continuent de sortir des restrictions de Covid, en particulier dans la région Asie-Pacifique. Malgré ce climat, de nombreuses compagnies aériennes et aéroports du monde entier ont excellé ».

Une année 2023 qui restera difficile en Europe

En Europe l’environnement a été très difficile en 2022 avec de nombreuses annulations de vols ou des limites en terme de nombre de passagers dans plusieurs aéroports dues principalement au manque de personnel suite à la reprise post-Covid.

Eurocontrol a averti fin décembre que l’année 2023 pourrait être l’une des pires pour gérer la congestion du ciel. L’organisme anticipe un risque de retard majeur dans la gestion du trafic aérien. La guerre en Ukraine aggrave les choses alors que seulement 80% de l’espace aérien habituel est disponible en Europe. « 2023 sera l'année la plus difficile de la dernière décennie. Réduire les retards d'été sera une
tâche immense pour tous les acteurs, avec des problèmes d'espace aérien dus à la Guerre d'Ukraine, la livraison de nouveaux avions, des grèves possibles,les changements de système et la réouverture progressive des les marchés asiatiques posent de vraies questions au système » (NDLR: de gestion du trafic aérien) estime Eurocontrol.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS