Partagez cet article :

Chennai n'est pas uniquement une ville Business. Cette ville du sud de l'Inde est riches de ses traditions, de son artisanat et de son folklore comme la langoureuse danse Bharatnatyam...

Les habitants disent, si vous visitez Chennai et partez sans essayer les idlis à Murugan Idli Shop, votre voyage est incomplet. Je suis totalement d'accord. Le goût, la texture et la saveur des idlis (des galettes de riz savoureuses - un aliment de base de l'Inde du Sud) ici sont entièrement différents en comparaison de ce que l'on peut gouter ailleurs.

Les idlis sont plus doux et plus moelleux, et sont servis chauds, fraîchement sortis du steamer sur une feuille de banane qui est…votre assiette.

Bien que les idlis soient servis avec des chutneys, on peut s’en passer. En ingérant la dernière bouchée, je vois Brahma, mon guide à Chennai, m'apporter un verre d’une boisson rosée garnie de crème glacée. « C’est jigarthanda, une spécialité de Murugan » me dit-il. Jigarthanda est originaire de Madurai, une ancienne ville du Tamil Nadu, à environ 450 km au sud de Chennai. Cette boisson, quintessence de l'État, est très rafraichissante. En fait, Sa traduction signifie littéralement « coeur cool ».

Préparez-vous lorsque vous en commandez car elle est assez lourde à digérer : elle est préparée avec du lait, des amandes, du riz et de la crème glacée. Heureusement, les idlis de Murugan ne sont pas pesaient pas lourds dans mon ventre, et j'avais donc assez de place pour ingurgiter cette boisson-déssert.

À mon grand désarroi, Brahma me dit avec un sourire: « notre repas n'est pas complet sans un café filtre, madame.» Tout Indien qui a fréquenté les restaurants du sud de l'Inde sait que le café filtre marque la fin de votre repas, indépendamment de ce que vous avez consommé avant. Il est préparé en battant du café et du sucre avec de l'eau chaude pour en faire une pâte un peu épaisse. On y verse du lait chaud avant de le servir dans un gros verre d'acier placé dans un bol d'acier peu profond. C'est ainsi que vous pouvez jeter le café entre le verre et le bol pour le refroidir, avant de l'aspirer.

Ainsi, a commencé mon merveilleux week-end à explorer la culture de Chennai, une ville de la population chaleureuse et fière de son patrimoine artistique, musical et de ses traditions.

LA DANSE BHARATNATYAM

La Fondation Kalakshetra (kalakshetra.in) existe depuis 1936. Elle a été fondée par le danseur classique Rukmini Devi Arundale. En 1993, elle a été reconnue comme un institut d'importance nationale par le gouvernement indien.

danseurs kalakshetra

Ce danseur visionnaire avait créé cet institut pour maintenir vivante la forme artistique langoureuse du Bharatnatyam, une danse qui est née dans l’état du Tamil Nadu. Le bâtiment lui-même a un charme rustique. Il ressemble à une ancienne maison traditionnelle de l’état du Tamil Nadu avec son toit en terre cuite, des carreaux à motifs au sol et ses modestes meubles en bois et en canne à l'intérieur. Il y a une belle cour avec un grand arbre sous lequel des étudiants vêtus de saris ou de pavada (chemisier, jupe à la cheville et longue écharpe) en coton du sud de l'Inde pratiquent le Bharatnatyam aux rythmes des percussions indiennes. Quand il fait trop chaud entre avril et juin les cours de danse ont lieu à l'intérieur. Chennai est connue pour offrir un climat agréable pendant la majeure partie de l'année. Au moins deux fois par mois, des billets à prix réduits permettent d’admirer cette danse et la musique remplit l'auditorium partiellement ouvert.

L’ARTISANAT DE CHENNAI

DakshinChitra est un autre centre artistique à ciel ouvert. Il surplombe la baie du Bengale à Muttukadu, sur la route de la côte est menant à l'ancienne ville de Mahabalipuram. Ce musée vivant a ouvert ses portes au public le 14 décembre 1996.

soie anchipuram silk sari chennai

Sur son terrain, il y a 18 maisons traditionnelles, achetées dans différentes endroits, démontées puis réassemblées ici pour montrer le style de vie et l'architecture, syro-chrétienne, de Calicut, de Chikmagalur ou la maison des tisserands d'Ilkal.

Cette balade ressemble beaucoup à une promenade dans une scène dans un livre d'histoire à ciel ouvert, loin du chaos de la vie en ville.

Hormis les voitures au loin, la vie moderne semble bien loin.

Les artisans étaient heureux de nourrir ma curiosité pendant qu'ils tissaient un panier, perlaient un collier ou tricotaient une étole. Tous ces articles sont disponibles dans le bazar sur place pour encourager le développement de l’artisanat avec l'aide d'ONG. Celles-ci les forment sur la manière de développer leurs entreprises. L'atmosphère générale ici est amicale, principalement parce que l'interaction semble être importante pour les artisans. Les visiteurs peuvent également participer à des activités telles que des concours, des actions de bénévolat ou des ateliers pour se familiariser avec des compétences presque oubliées. (Ouvert du mercredi au lundi de 10h à 18h, 100 ₹ pour les Indiens, 250 ₹ pour les étrangers, dakshinachitra.net.)

L’ART A CHENNAI

Environ à mi-chemin entre les deux centres ci-dessus se trouve le charmant village des artistes Cholamandal. SA création st une belle histoire. Le directeur de l'École gouvernementale des arts et métiers (la plus ancienne institution artistique de l'Inde à Chennai), K.C.S. Paniker a réuni des artistes d’horizons divers pour former l'Association des Artistes Artisans. Le groupe de 30 artistes travaille le bois, la céramique et le cuir ainsi que d'autres matériaux pour créer des bijoux, des sculptures… Les ventes ont permis de recueillir suffisamment d'argent pour que le groupe contribue à hauteur de 4 000 dollars chacun à l'achat de dix acres le 13 avril 1966.

Aujourd'hui, chacune des 30 parcelles est un studio-maison pour les artistes, dont certains sont primés comme P.S. Nandan et M. Senathipathi. Au fil des années, quelques artistes sont décédés et leurs maisons ont été occupées par des proches ou achetées par des non-artistes.

Le village lui-même est équipé de galeries d'art mettant en vedette des œuvres contemporaines d'artistes contemporains et de beaux jardins présentant des pièces séduisantes créées à partir de matériaux nobles comme du granit, du bois, du cuivre ou du bronze. J'en ai acheté quelques-uns à emporter chez moi ou du moins les plus abordables. Des représentations, des lectures de poésie et des récitals de danse ont souvent lieu ici dans le théâtre en plein air. Des pièces intéressantes en terre cuite ou des batiks, pour n'en nommer que quelques-unes sont disponibles à la boutique du village. Pour ma part, j'ai apprécié les maisons de tournées des artistes : il est intéressant de les voir transformer des matières premières et des toiles en chefs-d'œuvre. Pour les longs séjours, on peut aussi louer une maison ici. Ouvert tous les jours de 10h à 19h30; +91 44 2449 0092.

LES SITES A NE PAS MANQUER DANS LES ENVIRONS

Mahabalipuram est située à environ deux heures de route de Chennai.

mahabalipurams ruines

C’est une petite ville côtière connue pour ses temples centenaires. Le Shore Temple sur le front de mer reflète la gloire de la dynastie Pallava des VIIe et VIIIe siècles à travers des sculptures complexes avec des détails spectaculaires sur sa façade et des sculptures à l'intérieur. Le Butter Ball de Krishna est une autre attraction majeure ici avec son gros rocher apparaissant précairement en équilibre sur une petite colline. Ce site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO regroupe des monuments et des temples anciens spectaculaires, qui valent vraiment le détour.

Kanchipuram était de son côté la capitale de la dynastie Pallava. C'est de là que viennent les saris kanjeevaram. Certains magasins ont un atelier à l'arrière; la plupart d'entre eux vous permettent généralement de regarder leurs artisans fabriquer un beau sari. Kanchipuram possède également une impressionnante collection de temples anciens des dynasties Pallava, Chola et Vijayanagar.

VENIR A CHENNAI :

Jet Airways relie depuis la fin 2017 Paris à Chennai via un vol direct.

Voir le site web pour plus d'informations : JET AIRWAYS.

SE DEPLACER DANS LA VILLE :

Les taxis et les rickshaws sont facilement disponibles dans la ville et fonctionnent au compteur.

MONUMENTS A L'ARCHITECTURE REMARQUABLE :

    Librairie Higginbothams, construite en 1844, architecture palladienne.
    Madras High Court, construit en 1892, architecture indo-sarrasine.
    Mosquée des mille lumières, construite en 1810, architecture médiévale.
    Galerie nationale d'art, construite en 1906, architecture indo-sarrasine.
    L'église St Andrew, construite en 1821, architecture géorgienne.

  

DISCUTEZ DE CET ARTICLE, AJOUTEZ UNE INFORMATION: CLIQUEZ SUR CE LIEN

NEWSLETTER

Cet article vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveller France : actualités, reportages, tests, ...


REPORTAGES ASIE

NEWSLETTER

Cet article vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveller France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Avez-vous déjà acheté un billet en classe économique premium ?
Aller en haut