Partagez cet article :
L'aéroport de Francfort en Allemagne

La Commission européenne a annoncé son intention de modifier temporairement la réglementation des créneaux horaires à la lumière de l'épidémie de coronavirus en cours...

Les compagnies aériennes attendaient cette mesure depuis plusieurs jours alors que de nombreux avions volent à vide vers certaines destinations du fait de l'épidémie de Coronavirus.

Le règlement de l'UE sur les créneaux horaires (CEE 95/93) oblige les transporteurs à exploiter 80% des créneaux horaires alloués au risque de perdre leur droit sur les créneaux horaires au cours des saisons futures : une règle appelée «à utiliser ou à perdre».

Les compagnies aériennes et les organismes de l'industrie ont demandé à ce que le règlement soit assoupli compte tenu de la baisse de la demande de vols, certains transporteurs opérant des «vols fantômes» quasi vides de peur de perdre des créneaux horaires.

Dans un communiqué, la Commission a déclaré: «l'épidémie de COVID-19 a un impact majeur sur l'industrie aéronautique internationale et européenne. La situation se détériore au quotidien. Le trafic devrait encore baisser au cours des prochaines semaines. Afin d'aider à atténuer l'impact de l'épidémie, la Commission européenne présentera une législation ciblée pour alléger temporairement les compagnies aériennes de leurs obligations d'utilisation des créneaux aéroportuaires en vertu du droit de l'UE. Cette mesure aidera à la fois l'industrie européenne et l'environnement. Elle libère la pression sur l'ensemble de l'industrie aéronautique et en particulier sur les petites compagnies aériennes. Elle réduit également les émissions en évitant les «vols fantômes» où les compagnies aériennes volent des avions presque vides pour conserver leurs créneaux horaires. »

Commentant la nouvelle, la commissaire européenne aux Transports, Adina Vălean, a déclaré : «la mesure temporaire permettra aux compagnies aériennes d'ajuster leur capacité compte tenu de la baisse de la demande causée par l'épidémie. Sans une telle mesure, les compagnies aériennes devraient continuer à exploiter des vols, même faiblement remplis pour garantir leurs créneaux horaires actuels dans les aéroports de l'UE, avec un impact négatif : économique et environnemental. Étant donné l'urgence, la Commission présentera en temps voulu une proposition législative et invite le Parlement européen et le Conseil à adopter rapidement cette mesure dans le cadre de la procédure de codécision».

La compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic a répondu à la nouvelle, la qualifiant de «pas positif», mais a averti : «nous attendons d'urgence le détail de ces mesures et la confirmation que cette règlementation s'appliquera à tous les marchés pendant toute la saison estivale. La publication rapide de la législation permettra au coordinateur britannique des créneaux horaires d'agir, ce qui permettra à Virgin Atlantic et à d'autres compagnies aériennes de gérer les horaires plus efficacement et d'éviter de piloter des avions presque vides pour conserver des créneaux précieux, ce qui à son tour crée des émissions de carbone inutiles».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOTRE MAGAZINE EN FAISANT UN DON : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: