Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Parmi les grands ensembles économiques l’Europe est bien isolée. L’Europe est la seule à avoir baissé ses émissions de CO2 en 2018…

Les conclusions de l’Organisation Météorologiques mondiales sont sans appel. Les émissions de C02 ont atteint 407,8 parties par million contre 405?5 en 2017 et 400,1 en 2015. Le taux de CO2 est ainsi 46% plus élevé qu’à l’époque pré-industrielle avant 1750.

Et l’Union Européenne fait figure de seule bonne élève: elle a baissé ses émissions de gaz à effet de serra de 2,5% entre 2017 et 2018 selon Eurostar alors qu’elle ne représente déjà que 9% des émissions contre 26,8% pour la Chine et 13,1% pour les Etats-Unis.

La France a fait plus fort que la moyenne de l’UE avec une baisse de 3,5% contre 5,4% pour l’Allemagne. La France est exemplaire alors qu’elle ne pèse que 10% des émissions de CO2 contre 22% pour l’Allemagne. Le Portugal (-9%), la Bulgarie (-8%) et l’Irlande (-6,8%) ont été en pointe en terme de baisse relative.

L’UE serait donc sur le point de remplir ses objectifs d’une baisses d’au moins 40% de ses émissions en 2030 par rapport au niveau de 1990.

La Chine qui pèse 26,8% des émissions de CO2 a promis de réduire ses émissions de 60 à 65% en 2030 par rapport aux niveaux de 2005 dans la cadre de l’accord de Paris. Mais la Chine est en retard alors que ses émissions ont augmenté de 80% depuis 2005.

La Chine prévoirait de construire de nouvelles centrales électriques au charbon d’une capacité équivalente à celles de l’Union Européenne selon l’ONG Global Energy Monitor. Elle reste le plus grand utilisateur de charbon cela planète avec la moitié des capacités installées dans le monde.

La Chine fait des efforts très importants

Mais il faut reconnaitre que Chine qui doit faire face à une forte croissance fait cependant d’importants efforts.

Le Ministre de l’environnement a indiqué que la Chine avait réduit ses émissions de CO2 par unité de PIB de 4% en 2018, soit -45,8% par rapport à 2005, un objectif prévu d’être atteint originellement en 2019.

14,3% de l’énergie produite vient de sources non fossiles a souligné la Chine. Les émissions de CO2 de la Chine ont cependant triplé entre 2005 et 2018 même si la Chine est devenu plus efficace en la matière.

Et pour la première fois l'an prochain, de nouvelles fermes solaires et parcs éoliens en Chine vont générer de l'électricité au même prix que le charbon selon une étude publiée par le site Carbon Grief. Cela devrait avoir tendance à favoriser ces nouveaux odes de production d’électricité verte.

Hausse des émissions de CO2 aux Etats-Unis en 2018

Les Etats-Unis sont également un mauvais élève avec une hausse de 3,4% des émissions de CO2 en 2018 après 3 années de baisse. Une hausse attribuée principalement au secteur des transports.

Parmi les économies du G20, les Etats-Unis ainsi que le Canada et l’Australie ont les émissions de CO2 par personne les plus élevées du G20 selon Climate Transparency.

Dans son rapport annuel publié le 11 novembre dernier cependant, Climate Transparency, initiative qui réunit organismes de recherche et ONG, indique que les émissions des États-Unis, du Canada et de l'Australie liées aux transports sont, par personne, les plus élevées du G20.

Au final l’Europe reste donc le seul bon élève parmi les grands pôles économiques.

Rappelons qu’à Paris en 2015, les Etats du monde entier se sont engagés à limiter leurs émissions de CO2 pour limiter le réchauffement climatique sous les +1,5° C d'ici la fin du siècle. Les Etats-Unis ont annoncé récemment qu’ils allaient sortir de l’accord de Paris.


Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS