Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

L’Italie a changé de majorité hier. Fratelli d’Italia a positionné le tourisme comme l’un de ses 24 points prioritaires de même que la fin de l’immigration illégale…

Les résultats du vote en Italie ont été annoncés hier à 23H par la presse italienne dont le Corriere della Sera.

Il s’agit d’une victoire historique pour le partie de Giorgia Meloni, Fratelli d’Italia (frères d’Italie) qui a obtenu 26,12% des votes. Au total la coalition de centre-droit obtient la majorité des votes soit 44,05% des voix en combinant la Lega (8,90%), le parti de Salvini et Forza Italia (8,28%) le parti de Silvio Berlusconi (voir cet article de la Croix qui montre les divergences entre la Lega et les Fratelli d'Italia).

Giorgia Meloni devrait donc être élue Premier Ministre et cela risque de changer fortement la politique italienne vis à vis de l’UE notamment avec les récentes déclarations d’Ursula von der Leyen.

Cette dernière parlait d’utiliser les « mêmes outils qu’en Hongrie ou en Pologne si l’Italie n’allait pas dans une « direction difficile ». Nul doute que la parole de l’UE est en train de s’affaiblir considérablement avec de tels propos, le peuple italien étant souverain.

Pour se faire une idée du programme de Fratelli d'Italia, plutôt que d'écouter certains le critiquer sans le connaitre autant le lire.

Parmi les 25 points forts du programme de Fratelli d’Italia on peut citer le soutien à la natalité et à la famille, que la France ferait bien d’imiter au plus vite, le vieillissement de la population étant le principal maux du pays.

Le parti veut également développer le Made in Italy, remettre en avant le travail via une baisse des taxes, investir pour les jeunes, relancer et remettre à niveau l’université, la recherche et l’école et mettre fin à l’immigration illégale, un fléau pour le pays qui se trouve à proximité de l’Afrique.

Dans le domaine du tourisme le parti veut développer une offre diversifiée et créer une coordination entre la promotion régionale et la promotion de l’ensemble du pays à l’étranger. Il veut également protéger les entreprises nautiques et balnéaire notamment vis à vis de l’expropriation. Le programme vise aussi à soutenir le tourisme de montagne et la digitalisation de l’ensemble de la filière.

Le projet vise aussi à récompenser les entreprises touristiques qui investissent pour une meilleure accessibilité de leurs offres ou dans les services pour les familles. Parallèlement, la réduction du coût du travail et de contrats plus longs devrait garantir aux employés du secteur un meilleur revenu tout au long de l’année.

Fratelli d’Italia veut également relancer la production et la qualité de l’agroalimentaire italien.

A ce titre l’Italie est le pays où est né le slow food, une tendance qui vise à remettre au goût du jour des produits bons et sains. Grâce à cette tendance de fonds, de nombreux agriturismo se sont développés en Italie où l’on mange souvent exceptionnellement bien.

La nouvelle majorité veut notamment faire la promotion de la diète méditerranéenne très bonne pour la santé au contraire des fast-foods.

En terme de fracture nord-sud, Fratelli d’Italia veut moderniser le réseau ferroviaire et les gares tout en récupérant le retard au niveau des infrastructures du sud de l’Italie. A ce titre la nouvelle majorité voit le Sud comme une opportunité de croissance pour l’Italie et veut inverser la tendance au dépeuplement avec des incitations au logement et le développement du télétravail.

Elle veut y renforcer l’économie hôtelière et faire du sud, le moteur de la transition énergétique vers les énergies renouvelables.

Au final le programme de la nouvelle majorité en Italie semble un programme de bon sens contrairement au programme actuel de la direction de l'UE qui semble planer loin des intérêts des peuples et des pays d'Europe.

Le Brexit et les dernières élections en Suède ou en Italie, montrent que les européens veulent une immigration choisie comme au Canada ou aux Etats-Unis, des politiques économiques plus favorables à l'industrie locale et à l'emploi, ainsi que des politiques sociales favorisant la natalité et la famille. Ce qui est malheureusement tout le contraire de la politique actuelle de l'UE.

« Pourquoi la famille est-elle tant importante? Parce qu'elle nous définit, elle définit notre identité. Certains veulent que nous n'ayons plus d'identité pour être de parfaits consommateurs esclaves » déclarait récemment Giorgia Meloni.

Certains estiment cependant comme François Asselineau que Giorgia Meloni est très pro Euro et ne pas changer les choses.

Un article de la Repubblica avait en effet annoncé qu'elle pourrait nommer Giulio Tremonti comme Ministre des Finances ardent partisan de l'Euro sous le gouvernement Berlusconi ou Fabio Panetta, membre deu Comité exécutif de la BCE.

L'idée d'une coalition de droite devrait sans doute faire des émules en France dans les prochaines années, suite à la victoire de la coalition italienne...

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS