La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Selon El Pais, le secteur du tourisme espagnol pourrait perdre 750000 emplois du fait d'un été 2020 catastrophique...

L'Espagne est comme la France un pays qui a choisi de confiner et les conséquences sur son économie vont être terribles. Le secteur du tourisme qui représente 12,3% du PIB apportera moins la moitié de qu'il avait apporté à l'économie l'an passé. « Pour chaque euro que dépense un touriste, l'économie espagnole produit 1,97 euros pour satisfaire cette demande » explique Juan Ignacio Pulido un professeur de l'université de Jaén, ce qui en fait un secteur stratégique. Le secteur a perdu 40 milliards au premier semestre et devrait perdre 83 milliards pour l'ensemble de l'année ce qui met en danger 750000 emplois.

« C'est l'été le plus catastrophique des dernières 50 années » a déclaré José Luis Zoreda, vice-président d'Exceltur. Le pays n'a enregistré que 60 millions de nuitées de janvier à juin soit 70% de moins qu'en 2019 et dans les aéroports espagnols la chute a été de 66% avec seulement 43,5 millions de passagers.

Peu de solidarité des pays européens

Les pays européens n'ont pas joué le jeu de la solidarité ces dernières semaines alors que le Royaume-Uni a décidé d'imposer une quarantaine au retour d'Espagne alors que seules les régions de la Catalogne, de la Navarre et de l'Aragon sont touchées par une reprise épidémique qui n'a engendrée que de très rares hospitalisations et encore moins de décès.

La France a de son côté déconseillé les voyages en Catalogne ce qui est un très mauvais signal pour l’Espagne alors que la plupart du pays ne représente pas un risque plus important qu'en France. L'Allemagne a également déconseillé les voyages non essentiels vers l'Aragon, la Catalogne et la Navarre.

Pour rassurer les touristes, de nombreux établissements ont mis en place des mesures spéciales comme les Paradores : distributeurs de gel hydroalcooliques dans de nombreux endroits, distanciation sociale dans les restaurants, port du masque...

Le masque est d’ailleurs porté en extérieur et en intérieur en Espagne. On ne voit pas ce qui empêche donc les touristes de venir dans le pays hormis dans les zones plus touchées. La posture de certains pays est incroyablement égoïste alors que le tourisme est crucial pour l'économie espagnole.

Rappelons qu'en Extrémadure, en Galice, dans les Asturies, en Cantabrie, en Castille la Manche, dans la Communauté Valencienne, aux Baléares, aux Canaries, en Castille/Léon, les cas sont compris entre 5 à 25 pour 100000 habitants soit autant voire moins qu'en France. La panique que l'on constate vis à vis de l'Espagne n'a aucune raison d'être pour la plus grande partie du pays.

Rappelons que le taux de mortalité du Covid-19 constaté en Espagne est très bas soit de 0,65% du total des infectés entre le 10 mai et le 19 juin soit un taux quasi équivalent à la grippe saisonnière (0,3 à 0,5%).

Ce qu'a confirmé l'Institut Pasteur en France (taux de mortalité de 0,5%). La plupart des infections ont été constatées dans les lieux nocturnes et donc par un public plutôt jeune peu susceptible de tomber gravement malade. La France ne devrait pas se permettre de laisser tomber ainsi son voisin et ami latin...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

EN BREF

Derniers messages du Forum

AGENDA

Du 16/4/2022 au 26/9/2022
Festival Normandie Impressionniste
Du 04/5/2022 au 25/11/2022
Foodies Festival, Royaume-Uni
Du 04/5/2022 au 21/9/2022
Rhin en Flammes, Allemagne
Du 29/5/2022 au 02/6/2022
SpringBreak en Croatie
Du 24/6/2022 au 26/6/2022
Donauinselfest, Vienne, Autriche
Du 24/6/2022 au 01/7/2022
Festival de Roskilde, Danemark
Du 24/6/2022 au 28/6/2022
Festival Django Reinhardt, Samois

SECURITE

Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - Conseils aux Voyageurs
  • Haïti

    Situation sécuritaire et risque élevé d'enlèvement (27/05/2022) La situation sécuritaire ne cesse de s'aggraver en Haïti, en raison de l'insécurité qui règne dans plusieurs zones de Port-au-Prince et ses environs. Des gangs armés se livrent à des combats afin de conforter leur mainmise sur certains territoires de la capitale où ils mènent des actions violentes à l'encontre des habitants. Le risque d'enlèvement reste très élevé, imprévisible et est actuellement en nette recrudescence. (…)

  • Turquie

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (27/05/2022) Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s'informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l'alerte COVID-19 des conseils aux (…)

  • Bosnie-Herzégovine

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (27/05/2022) Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s'informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l'alerte COVID-19 des conseils aux (…)

Aller en haut