Partagez cet article :

beyrouth-vue.jpg

Avec sa cuisine fabuleuse et ses bars funky avec leurs jacuzzis, on la croirait faite pour le bien-être de ses visiteurs. Nous sommes partis découvrir l'histoire de la capitale libanaise.



beyrouth-gemmayzeh.jpg1. Le centre-ville et Gemmayzeh - Beyrouth

Beyrouth est une ville facile à parcourir à pied ou en taxi (toute voiture portant une plaque d'immatriculation rouge). Assurez-vous cependant de négocier le prix de la course avant le départ. L'endroit idéal pour commencer cette visite est le centre-ville récemment restauré. Là, se trouvent les bâtiments du Parlement ainsi que de nombreuses entreprises florissantes. Le centre-ville a été partiellement détruit lors de la Guerre civile (1975-1990) mais depuis 1990, Solidere, entreprise libanaise de capital social, s'emploie à lui rendre sa gloire d'antan. Pour un parfait contraste, dirigez-vous vers la rue Gouraud à Gemmayzeh, à l'est de la place. Il s'agit d'un charmant quartier à l'architecture traditionnelle, peuplé de bars et restaurants, dont le très prisé Gemmayzeh Café. Vous pouvez y déguster une cuisine typique tout en profitant de la musique live (le soir, du jeudi au dimanche) et en observant les groupes d'hommes jouer au backgammon.



2. Intercontinental Phoenicia Beyrouth - Beyrouth

beyrouth-phoenicia.jpgÀ partir du centre-ville, 15 minutes de marche vous mèneront à l'emblématique hôtel Phoenicia Beirut, sur la Corniche. La propriété de 446 chambres a vu le Premier ministre et une poignée de politiciens locaux prendre possession d'une aile entière durant les dernières élections. Mais surtout, c'est sur la route entre le Phoenicia et le St George Hotel que l'ancien Premier ministre Rafic Hariri a été assassiné par une bombe qui a fait sauter sa voiture en février 2005. L'assassinat fait, aujourd'hui encore, l'objet d'une enquête et la Corniche a mis longtemps à redevenir le quartier vivant et animé qu'elle était auparavant.



beyrouth-corniche.jpg3. La Corniche - Beyrouth

  À certains égards, la Corniche est le coeur de la capitale, et c'est encore plus vrai au coucher du soleil. Le soleil commence à décliner devant le Phoenicia, avant d'envelopper de ses rayons les très photographiés rochers du Pigeon - deux masses rocheuses qui ressemblent (de loin) à un couple d'oiseaux - sur la côte est. Des gens de tous horizons se rassemblent sur le bord de mer pour discuter, se promener, faire du roller, boire et manger. Pour une baignade relaxante, rendez-vous au Palm Beach Hotel (PALM BEACH), qui possède, sur son toit, une paisible terrasse et une piscine. Si vous cherchez quelque chose d'un peu plus animé, visitez La Plage. Ce bar restaurant a un décor moderne et branché et sa piscine surplombe l'océan. C'est l'endroit idéal pour se prélasser sur des sofas ou de grands coussins tout en sirotant un cocktail. Vous pouvez même louer un jacuzzi.



beyrouth-uab.jpg4. Ras Beyrouth et Hamra - Beyrouth

Si vous suivez l'ouest de la Corniche vers les rochers du Pigeon, vous passerez devant le quartier de Ras Beyrouth et, juste derrière, Hamra. C'est l'endroit où il fallait être lors de l'âge d'or de la ville, avant que la Guerre civile n'éclate. Et c'est ici, entre la Corniche et la rue Bliss, que vous trouverez l'un des rares espaces verts encore présents dans la ville : l'Université américaine de Beyrouth. Fondée en 1866 avec seulement 16 élèves, elle en compte aujourd'hui plus de 7 000. Laissez une pièce d'identité aux agents de sécurité qui gardent l'entrée puis partez explorer ce magnifique domaine d'environ 35 hectares. Ensuite, traversez la rue Bliss et prenez la direction de la rue principale, Hamra. C'est un bon endroit pour prendre un verre, un moment qui vous laissera d'étranges souvenirs. Le Café de Paris (tel +96 1134 1115) est célèbre pour n'avoir jamais changé depuis son ouverture. Les habitants viennent y boire du café turc.



beyrouth-musee.jpg5. Le Musée national de Beyrouth - Beyrouth

Revenez sur vos pas vers l'est - toujours au centre de Beyrouth - jusqu'au Musée national qui, inauguré en 1942, abrite une impressionnante collection de 100 000 découvertes archéologiques. Toutefois, c'est l'édifice lui-même qui raconte l'histoire récente du Liban. Lorsque la guerre a éclaté en 1975, on a fermé ses portes et caché ses trésors dans les salles de son sous-sol que l'on a ensuite scellé au béton. Le musée, qui reposait alors sur la Ligne verte (ligne de démarcation entre l'est et l'ouest), a été au centre du conflit et a même été utilisé comme une caserne. Après la guerre, la ville a travaillé d'arrache-pied pour remettre sur pied cet édifice gravement endommagé et récupérer sa précieuse collection, finalement réouverte au public en 1999. Ouvert tous les jours de 9h à 17h. Fermé le lundi. Entrée : 5 LBP (2,3 €). Visitez le site MUSEE.



6. Broumana - Beyrouth

Si vous souhaitez échapper à la chaleur de la ville, prenez la direction des montagnes jusqu'au resort de Broumana. Une demi-heure vous sera nécessaire pour venir à bout des routes de montagne venteuses, mais une fois arrivé, vous serez récompensé par les vues sur Beyrouth, splendides, ainsi que par l'océan et la végétation luxuriante. L'architecture est typiquement libanaise et il existe de nombreux restaurants à ciel ouvert servant du mezza et des grillades. C'est aussi un excellent endroit pour s'installer confortablement et fumer le narguilé.

  CARTE DE NOTRE ITINERAIRE A BEYROUTH

beyrouth-map.jpg

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

CITY GUIDE AFRIQUE/MOYEN-ORIENT

SONDAGE

Avez-vous déjà acheté un billet en classe économique premium ?
Aller en haut