Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

iata_giovanni_bisignani.jpgL’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), représentant plus de 200 compagnies aériennes mondiales s'est réunie lors de sa 65ème assemblée générale à Kuala Lumpur ces derniers jours. La IATAs'est engagée à  "limiter mondialement nos émissions  avec comme date limite 2020" a déclaré le directeur général de la IATA Giovanni Bisignani.

 

Cet objectif  de la IATA sera réalisé via  trois étapes : une amélioration annuelle moyenne de 1.5% de la consommation de carburant entre 2009 et 2020 ; un bilan carbone neutre à partir de 2020 et une réduction absolue de 50% des émissions carboniques d’ici 2050.


De tels efforts ont un prix, non seulement pour les compagnies aériennes mais également pour le consommateur. "Nous ne pouvons pas nous attaquer seuls au problème" a  admit Wallop Bhukkanasut, président du comité de direction de Thai Airways.


Said Samer Majali, ancien président de la IATA et président/PDG de Royal Jordanian a indiqué: « personne ne peut prévoir l’impact économique  pour les passagers, mais ils devront sans doute participer à cet effort, notre rentabilité étant déjà négative. Toute augmentation du prix des billets devra trouver l’équilibre entre la compétitivité et l'aggravation de nos problèmes financiers. »


La IATA a par ailleurs revu ses prévisions en baisse pour l'année 2009 avec des pertes de 9 milliards de dollars du fait de la récession actuelle. La IATA a incité les gouvernements à respecter leurs engagements. 

Giovanni Bisignani a déclaré que les dirigeants mondiaux devaient fixer des standards d’émissions carboniques pour les compagnies aériennes et offrir un environnement favorable pour soutenir l’existence de biocarburants durables.

Il a exorté les gouvernements à travaillers avec les compagnies aériennes pour faire avancer des projets majeurs comme le Single European Sky, Next Gen aux Etats-Unis ou le delta de la rivière des Perles en Chine.


Le moment qu’a choisi l’Association pour s’engager pour un bilan carbonique neutre est important car les pays se préparent pour la réunion sur les changements climatiques des Nations-Unis à Copenhague en Décembre.


Alors que 30 compagnies aériennes membres de l’AITA ont déjà lancé leurs propres programmes de compensation carbone qui permettent aux passagers d’acheter des compensations carbones pour leur voyage, il y en a beaucoup d’autres qui n'en ont toujours pas.

 

A cette fin, la IATA a commencé à développer un projet en 2007, qui souscrit aux projets de réduction d’émission certifiés par les Nations Unies.


Pour plus d’informations, visitez le site www.iata.org.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!