Partagez cet article :

Le 2 janvier 2020 sera le dernier jour où les fumeurs pourront allumer légalement leurs cigarettes à l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta.

L'aéroprot d'Atlanta est l'un des plus grands des Etats-Unis et est très fréquenté.

Suite à une nouvelle décision de la ville interdisant de fumer dans les bars, restaurants et autres espaces fermés d’Atlanta, l'aéroport va devoir s'adapter.

De ce fait la douzaine de salons fumeurs de l’aéroport fermera, rapporte CNBC.

Les responsables de l’aéroport ont signalé leur intention de se conformer à la loi et ont déclaré que ces seront transformés pour d’autres usages.

« De nombreux aéroports ont réaménagé des salons fumeurs pour y installer des espaces très désirés, y compris des bornes de recharge pour appareils électroniques ou des restaurants », a déclaré Cynthia Hallett, présidente et chef de la direction d’Americans for Nonsmokers’ Rights, qui a applaudi l’annonce. Ella a exhorté les autres aéroports américains qui abritent encore des salons fumeurs à suivre l’exemple de la plaque tournante aérienne la plus achalandée du pays.

Parmi les aéroports qui abritent encore des zones fumeurs, on peut citer Washington Dulles et l’aéroport international de Nashville.

« Nous avons l’intention de travailler avec nos partenaires aériens pour nous assurer qu’ils communiquent à leurs clients que fumer n’est plus permis à Atlanta », a déclaré Jennifer Ogunsola, porte-parole de l’aéroport d’Atlanta. « Nous diffuserons également des messages d’intérêt public dans tout l’aéroport, ainsi que des affiches permanentes et numériques avec des messages semblables. »

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut