Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

austrian_airlines_histoire

ll semble que l'Autriche va suivre l'exemple de son voisin allemand en introduisant une écotaxe. La date exacte n'a pas encore été annoncée mais elle pourrait être mise en place dès l'année prochaine.



Si elle est effectivement introduite, les passagers en partance d'un aéroport autrichien devront verser une «écotaxe» de 8 € pour les vols court-courriers et 40 € pour les vols long-courriers.

Cependant comme en Allemagne, cette nouvelle taxe ne sera pas exigible pour les passagers en transit.

Un point important alors que le business modèle d'Austrian Airlines est de transporter des voyageurs depuis l'Europe occidentale, vers l' Europe de l'Est et la Russie via son hub de Vienne.

Comme l'on pouvait s'y attendre, l'association des compagnies aériennes européennes AEA est très critique vis à vis de ce projet et estime que son seul but est de résorber le déficit budgétaire plutôt que de réduire les émissions de carbone.

«Si l'intention du gouvernement est de stimuler les recettes fiscales, je crains que le calcul du gouvernement autrichien soit mauvais», a déclaré le secrétaire général AEA Ulrich Schulte-Strathaus.

«Il doit prendre exemple sur les Pays-Bas, qui ont abandonné leur taxe passagers en 2009, après seulement 12 mois, quand on a découvert qu'elle avait coûté à l'économie un milliard d'euros contre seulement 300 millions d'euros de recettes».

Dans le cas néerlandais, de nombreux voyageurs ont choisi de monter à bord d'avions au départ de hubs de pays voisins comme Dusseldorf ou Bruxelles.

L'aéroport d'Amsterdam a confié à notre magazine, Business Traveller, que 1,3 millions de passagers ont été perdus suite à l'introduction de cette taxe.

Mais cela sera peut-être moins vrai dans le cas de l'Autriche même si les voyageurs proches de la frontière suisse pourront opter pour Zurich et ceux de Vienne pour Bratislava en Slovaquie.

L'aéroprot de Bratislava est très proche de Vienne, cependant il y a un nombre limité de vols court-courriers au départ de Bratislava.

La plupart sont opérés par Ryanair plutôt qu'avec de grands transporteurs nationaux comme Air France, British Airways ou Lufthansa. Il n'y a pas par ailleurs de vols long-courriers opérés au départ de Bratislava. Cependant, s'il y a de la demande, de nouveaux vols pourraient voir le jour à Bratislava.

Au final, Zurich pourrait fortement bénéficier de cette mesure en attairant les autrichiens qui habitent à proximité de la frontière. Zurich est le hub principal d'une autre compagnie membre du groupe Lufthansa: Swiss (Austrian Airlines appartient également à Lufthansa).

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS