Partagez cet article :
Selon un article du étude du CNRS relayée par le magazine Papel une grande partie de la péninsule ibérique pourrait se transformer en désert si rien n'est fait d'ici 2090…

Selon le CNRS, le désert pourrait couvrir la moitié de la péninsule ibérique aucun d'une ligne allant d'Alicante à Lisbonne d'ici 2090 si rien n'est fait d'ici là.

La cause bien sûr le réchauffement climatique mais aussi la perte de couverture végétale suite aux incendies, l'érosion, l'abandon des cultures traditionnelles, le développement urbains et la répétition de vagues de chaleur extrêmes. Les températures à Madrid pourraient croitre de 3 à 4° pour atteindre celles de Casablanca.

Cette tendance à la désertification est déjà visible dans certaine provinces comme celle de MurcieSelon une étude du CIS, le milieu ambiant n'intéresse que 0,6% des sondés alors qu'une désertification menace pourtant directement trois secteurs clés de l'économie espagnole: l'agroalimentaire, la construction et le tourisme.

Le pays va notamment devoir s'adapter pour économiser l'eau tant au niveau des habitants que des touristes qui dépensent 3 fois plus d'eau et deux fois plus d'énergie que les touristes.

D'autant que les principaux lieux touristiques du pays sot situés sur le littoral et dans les îles où les réserves d'eau sont utilisées intensément.

Les foyers espagnols et les lieux touristiques utilisent encore peu deux technologies pourtant faciles d'accès: la récupération de l'eau de pluie et l'utilisation de panneaux solaires pour produire de l'énergie.

La loi espagnole est en effet encore très peu exigeante en matière de gaspillage d'eau ou d'énergie.

La désertification du territoire entrainera pourtant de nouvelles menaces comme l'arrivée de nouvelles épidémies tropicales mais aussi une immigration importante des pays d'Afrique qui seront encore plus touchés que l'Espagne. D'autant que la zone méditerranéenne semble se réchauffer plus vite que le reste du monde.

Au final le problème semble donc global car si rien n'est fait également en Afrique, l'Europe en pâtira.

En attendant cet été 2017 semble démontrer que le réchauffement climatique n'est pas une abstraction.

Des températures exceptionnellement élevées ont été enregistrées dans une grande partie de l'Europe, dans le sud du Portugal, dans le sud de la France, en Italie, en Hongrie et dans les Balkans ces derniers jours.

Le sud-est de l'Espagne a été déclaré en situation d'urgence alors que les réserves d'eau étaient à environ 53,4% des capacités de stockage contre 72,7% pour la moyenne des 5 dernières années.

Aujourd'hui l'Espagne compte seulement 3 zones désertiques : Bardenas Reales, Monegros et Tabernas, cette dernière zone comptant le seul climat réellement désertique d'Europe soit au total une superficie plus importante que le Luxembourg. Espérons qu'une prise de conscience permette d'enrayer la progression du désert dans la péninsule ibérique...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: