Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

La guerre apporte la pauvreté à l’Allemagne et à l’Europe

La guerre apporte la pauvreté à l’Allemagne et à l’Europe

Le piège de la guerre en Ukraine appauvrit considérablement l’ensemble du continent au contraire des Etats-Unis. L’Allemagne est particulièrement touchée…Mais quand la première économie européenne souffre, l'ensemble de l'UE n'est pas épargné.


On croit revoir le même scénario que dans les années 40 avec une Europe en crise. Selon une étude initiée par l’institut de l’économie allemande, la guerre en Ukraine devrait coûter 175 milliards d’euros à l’économie allemande en 2023 ce qui correspond à une perte de prospérité de 2000 euros par habitant. Cela représente environ une perte de 4,5% du PIB allemand. Pour faire ces calculs l’institut a comparé la situation à un monde avant la guerre où il n’y avait pas de goulot d’étranglement ou de prix élevés de l’énergie.

La guerre aggrave déjà la morosité de l’économie due au Covid. En 2020, l’Allemagne a enregistré également 175 milliards en terme de perte de valeur ajouté contre 125 milliards en 2021 et 120 milliards en 2022. Depuis 2020, les pertes s’élèvent ainsi à 595 milliards ce qui représente une perte de prospérité de 6800 euros par habitant.

L’institut a identifié 3 problèmes qui ne sont pas résolus:
• D'une part, l'énergie n'est toujours pas sûre, les entrepreneurs craignent les perturbations et les urgences, par exemple dans les infrastructures critiques. 
• De plus, les coûts sont élevés, non seulement pour l'électricité et le gaz, mais aussi pour les services en amont et les matières premières, ce qui menace la compétitivité. "Tous les coûts ne peuvent pas être répercutés sur les acheteurs", déclare Michael Grömling, directeur commercial d'IW. Résultat : en cas de doute, les entreprises renoncent aux investissements prévus. 
• Dans le même temps, cependant, la situation a également un impact négatif sur les acheteurs : les ménages privés demandent moins de biens et l'achat de la prochaine voiture est reporté à moins que cela ne soit absolument nécessaire. 
"La situation est encore très fragile", déclare l'économiste IW Michael Grömling. "La situation exceptionnelle va nous occuper dans les mois à venir et va peser sur la prospérité."

Cela va avoir d’importantes implications pour les reste de l’Europe alors que la dette européenne était financée en grande partie grâce à la puissance de l’économie allemande et à ses excédents. Malheureusement là aussi la roue tourne.

Fort recul de l'excédent commercial allemand prévu en 2022

L’excédent commercial allemand a reculé en 2021 à 173,3 milliards d’euros pour la 5ème année consécutive ce qui veut dire que les entreprises allemands sont moins compétitives qu’avant que le secteur du Business Travel peine plus qu’auparavant en Allemagne. L’excédent a atteint tout de même 173,3 milliards d’euros un chiffre qu’aimerait présenter le gouvernement français alors que le déficit commercial en France a atteint un record de -84,7 milliards d’euros.

En 2022, la situation s’est aggravée au point que l’Allemagne a accusé son premier déficit du commerce extérieur depuis 1991 au mois de mai d’un milliard d’euros contre +13,4 milliard en mai 2021.

L’excédent de la balance commerciale n’a ainsi été que de 22,9 milliards au 2ème trimestre et 19 millards au 3ème trimestre contre 61,2 milliards au Q3 2021 selon Eurostat.

L’excédent allemand devrait donc être fortement réduit pour l’ensemble de l’année 2022.

Remise en cause du modèle industriel allemand avec une énergie plus chère

Cette forte baisse de l’excédent est due principalement à une hausse de la facture énergétique du fait de la guerre en Ukraine.

Cette hausse de l’énergie remet en cause le modèle allemand basé sur de l’énergie peu chère en provenance de Russie, avec une sous-traitance dans le pays de l’est avec une main d’œuvre bon marché et là encore de l’énergie peu chère en provenance de Russie.

Le déficit des paiements européens va peser sur l'Euro

Au niveau européen la balance commerciale est désormais négative pour la zone Euro de -55,5 milliards au Q3 2022 contre un excédent de 71 milliards l’an passé soit une différence énorme de 126,5 milliards. La balance des services est également déficitaire de 6 milliards contre un excédent de 14,7 milliards. La balance totale des paiements est de ce fait déficitaire de -3,2% du PIB européen au Q3 2022 à 105,9 milliards contre +2,1% çà la même époque l’an passé.

Autant dire que cela va jouer sur l’affaiblissement de l’Euro et renchérir d’autant plus le coût de l’énergie facturé en Dollars.

Mais cela va aussi avoir des effets industriels. L'Allemagne restait l'un des rares pays avec une importante industrie au sein de son économie. La hausse des coûts de l'énergie va pousser les industriels allemands à délocaliser leurs usines en Asie ou même aux Etats-Unis.

La guerre en Ukraine a donc considérablement affaibli l’Allemagne et l’ensemble de l’Europe et a permis aux Etats-Unis de trouver un nouveau client pour son gaz de schiste à un coût bien plus élevé. Les Etats-Unis sont donc le grand gagnant économique de cette guerre dont les conséquences vont sans doute s’amplifier pour l’Allemagne et l’Europe avec la livraison de chars Léopard

Tout cela n’est pas bon pour les voyages d’affaires particulièrement vers l’est de l’Europe et la Russie.

SONDAGE
Les politiciens français sont-ils trop idéologiques, éloignés des réalités dans leur tour d'ivoire?
Newsletter
S'inscrire à la newsletter