Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :
faim-dans-le-monde-fao
1,02 milliard d'êtres humains souffrent de la faim ou de malnutrition dans le monde: un chiffre indigne de notre époque, du progrès et du XXIème siècle.


Alors que le sommet mondial de la sécurité alimentaire organisé par la FAO (Orgaanisaiton des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) s'ouvre lundi 16 novembre prochain, le Pape Benoît XVI, le Secrétaire générale de l'ONU, Ban Ki-moon et le directeur général de la FAO, Jacques Diouf vont interpeller le grand public au sujet de la malnutrition dans le monde.

Les pays participants au sommet doivent d'ailler adopter une Déclaration contre la faim lundi.

Rappelons qu'alors que le FMI a vu son budget multiplié par trois (750 milliards de dollars contre 250 milliards, un mal cependant nécessaire au regard de la crise) en 2009 par une décision du G20, le budget de la FAO n'a pas augmenté parallèlement.

Pourtant la crise a disseminé ce mal. En Asie et dans le Pacifique, le nombre de personnes souffrant de malnutrition ou de sous-alimentation est estimé à 642 millions; en Afrique subsaharienne, à 265 millions; en Amérique latine et aux Caraïbes, à 53 millions; au Proche-Orient et en Afrique du Nord, à 42 millions; et dans les pays développés, à 15 millions.

Selon la FAO, «en juin 2009, les denrées alimentaires de base produites localement continuaient de coûter en moyenne 22 pour cent de plus en valeur réelle que deux ans plus tôt, et cela se vérifiait pour tout un éventail de denrées alimentaires de première nécessité».

La FAO estime même que «le ralentissement de l’économie mondiale, qui a succédé immédiatement à la crise alimentaire de 2006-08, a privé 100 millions supplémentaires de personnes d’accès à une nourriture adéquate».

Cette situation peut créer des émeutes comme à Madagascar ou affecter les plus faibles comme  en Egypte, un pays où de nombreux touristes se rendent et où un tiers des enfants sont atteints de malnutrition...

La majorité des enfants chétifs dans le monde vivent d'ailleurs dans 24 pays d'Afrique et d'Asie.

Les pays les plus touchés globalement par la malnutrition (en pourcentage de la population totale) se situent cependant en Afrique: République Démocratique du Congo (70% de personnes sous-alimentées), Erythrée (66%), Angola (44%), Ethiopie (44%), Tanzanie (35%), Malawi (29%)...

 

INFORMATIONS PRATIQUES  :

Si vous voulez lutter contre la faim de votre manière vous pouvez toujours signer la pétition sur le site www.1billionhungry.org/fr .

Si le coeur vous en dit, vous pouvez également faire une grève de la faim comme le directeur de la FAO pendant 24 heures à compter de vendredi 13 novembre au soir.

Une autre façon de lutter contre ce mal peut-être de faire un don à l'une des nombreuses associations qui luttent contre la faim en France comme les Restos du coeur ou Emmaus en France ou dans le monde : Action contre la Faim, Care, le Comité Catholique contre la faim, la Croix Rouge...

Un autre moyen encore plus simple pour lutter à votre manière contre ce fléau, peut-être d'acheter des produits alimentaires de commerce équitable labellisés Max Havelaar.

Le commerce équitable améliore en effet le niveau de vie des paysans des pays pauvres et leur permet d'avoir plus de revenus pour se nourrir et vivre convenablement.

Plus d'informations sur le site de la FAO.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: