Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le Danemark a annoncé cette semaine la suspension de sa campagne de vaccination et la Pologne a déclaré qu'elle suspendait toutes la réception des commandes de vaccins Covid et leurs paiements associés. En Allemagne des cliniques demandent la fin de la vaccination des soignants et des parlementaires européens ont demandé la démission de la présidente de la Commission Européenne...

Le Danemark a annoncé cette semaine qu'il suspendait sa campagne de vaccination contre le Covid alors que la pandémie est sous contrôle. « Nous suspendons le programme de vaccination de masse contre le Covid. » a déclaré Bolette Soborg, directrice du Département des maladies infectieuses du Danemark citée par The Local.
. Les invitations à se faire vacciner seront totalement suspendues à compter du 15 mai 2022.

Les autorités n'ont cependant pas écarté une reprise du programme cet automne. Il est probable que le vaccin ne sera plus proposé à l'ensemble de la population mais à certaines personnes ciblées uniquement : « nous prévoyons de rouvrir le programme de vaccination cet automne. Mais avant il y aura une étude professionnelle pour voir et quand on vaccinera et avec quels vaccins » a ajouté Bolette Soborg. C'est le premier pays au monde qui décidé d'arrêter la vaccination Covid. Grove Krause, directeur en charge de la préparation aux infections à l'agence des maladies contagieuses du Danemark a déclaré qu'avec « Omicron il était impossible de stopper les contaminations », ce qui montre de la voix d'un Premier Ministre l'absurdité de la mise ne place du passe sanitaire en France. En février le Danemark a été l'un des premiers pays à suspendre toutes les restrictions contre le Covid en suivant l'exemple de la Russie, puis du Royaume-Uni.

On estime que 81% des habitants ont reçu deux doses de vaccin et 61,6% un booster.

La Pologne suspend les paiements et la réception des vaccins

De son côté la Pologne a décidé de ne plus recevoir ou de ne plus payer les doses additionnelles de vaccins Covid dans le cadre du contrat de fourniture européen.

Le pays a des surplus de vaccins qu'elle a donné ou vendu à d'autres pays. Selon Reuters le contrat en cours jusqu'en 2023 correspond à 6 milliards de zloty soit 1,27 milliards d'euros. En Pologne 59% de la population a été vaccinée avec deux doses.

En Allemagne la mentalité change également alors que le parlement a refusé de mettre en place la vaccination obligatoire. Un professeur à l'hôpital universitaire de Marburg a « déclaré recevoir jusqu'à 400 emails par jour de personnes ayant subi des effets secondaires en indiquant que les femmes sont affectées plus longtemps que les hommes » rapporte le magazine en ligne allemand Cicero.

La fronde contre les vaccins gagne également l'Allemagne

Les cliniques allemandes viennent par ailleurs de demander la suspension de la vaccination obligatoire des soignants alors qu'elle est obligatoire depuis la mi-mars note le quotidien allemand Aerzteblatt. « Avec le rejet de l'obligation générale de vacciner, il faut désormais aussi remettre en question l'obligation de vacciner liée aux établissements », indique le communiqué de la German Hospital Society en vue d'une audition en commission de la santé cette semaine. « Il est difficile d'expliquer pourquoi les employés subissent des pressions légales pour se faire vacciner alors que les membres de la famille et les visiteurs peuvent être non vaccinés ».

Des députés européens allemands appellent à la démission d'Ursula von der Leyen qui selon eux fait partie « d'une gigantesque campagne de fraude et de propagande liées au Covid 19 ». Selon eux « des violations massives des droits de l'homme et de la liberté en sont le résultat. La démocratie est menacée. Les agents du marketing comme la présidente de la Commission Von der Leyen signent des avenants inconstitutionnels se caractérisent par des comportements antidémocratiques et non scientifiques. Nous recevons maintenant beaucoup d'informations, même dans les médias grand public, sur le fait qu'ils continuent de promouvoir cette folie» expliquent-ils dans une vidéo au Parlement Européen.

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS