Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Le musée océanographique de Monaco ainsi que plusieurs chaînes hôtelières se battent pour sauver les requins: une espèce critiquée mais vitale pour l’équilibre de l’Océan.


«Quand Mao était au pouvoir il était interdit de manger des ailerons de requins, mais depuis ce plat est redevenu à la mode et entraîne chaque année un véritable massacre des requins. C’est un scandale!» s'insurge Robert Calcagno, le directeur du Musée Océanographique de Monaco, excellent communicant.

Au cours de la dernière décennie on estime que 50 millions de requins ont été tués: une situation critique alors que cette espèce ne se reproduit pas vite n’ayant pas eu l’habitude de faire face à des prédateurs lors de son évolution.

Face à ce massacre, de grandes chaînes d’hôtels asiatiques dont le groupe Peninsula et les hôtels Shangri-La ont décidé d’interdire ce plat dans leurs restaurants l’an passé.

Plus récemment, l’Union Européenne vient de décidé d’interdire la cruelle pratique du Fining qui consiste à sortir des requins de l’eau, à leur couper leurs ailerons pour les laisser lentement mourir au fonds de l’Océan.

Cette loi doit cependant encore être ratifiée par le Conseil Des ministres pour une mise en application éventuelle en 2013.

Des attaques rarement mortelles au contraire des serpents ou des moustiques

Alors que les requins sont diabolisés dans le cinéma (les dents de la mer) ou les médias, ils n’engendrent pourtant que 10 morts par an (75 attaques en 2012) contre 50 morts pour les méduses, 2000 morts pour les crocodiles, 100000 pour les serpents et 800000 pour les moustiques (paludisme)!

Certes le nombre d'attaques a progressé de 250 dans les années 60 à environ 500 dans les années 90, mais ceci est du au fait que les humains sont de plus en plus nombreux à profiter des bains de mer et à envahir le territoire des seigneurs des mers.

La dangerosité des requins est donc toute relative d’autant que le nombre de mort par million d’habitant n’augmente pas: «certes en Australie le nombre d’attaques des baigneurs a augmenté mais cela est du à la forte croissance de la population. On compte toujours environ 5 attaque par million de personnes» explique-t-il.

Les requins sont indispensables à l'équilibre des Océans

Il est à noter que contrairement à ce que l’on pense les requins sont extrêmement utiles pour la biodiversité et l’équilibre des océans: ainsi une forte chute de la population de requin dans l’atlantique nord-ouest (est des Etats-Unis) a conduit à une hausse du nombre de raies: elles ont mangé toutes les pétoncles réduisant à néant l’industrie de la pêche des pétoncles qui faisait vivre de nombreuses familles de pêcheurs dans cette région.

Le constat a été le même en Nouvelle-Zélande où l’extermination des requins a conduit à une prolifération des poulpes qui ont mangé toutes les langoustes.

«Les requins sont vitals à l’équilibre de la chaîne alimentaire extrêmement complexe des océans» assure Robert Calcagno.

Certains pays en ont pris conscience comme Palau dans le Pacifique:ce petit état qui vit principalement du tourisme (et particulièrement des séjours de plongée sous-marine) a interdit la pêche aux requins dans sa zone exclusive: un exemple à méditer.

Enfin d'autres organismes comme le Musée Océanographique de Monaco veulent éduquer le grands public sur l'importance de ces rois des mers: une exposition sur les requins va être présentée à Monaco pendant deux ans.

De même à Paris plusieurs conférences gratuites vont avoir lieu à l'institut océanographique à Paris en 2013.

Quelques règles simples permettent d'éviter les attaques

Enfin en guise de conclusion il est peut-être bon de rappeler aux surfeurs et aux baigneurs quelques règles de précaution: ne pas se baigner peu après ou avant le coucher du soleil, dans les eaux troubles (à côté d'une déchetterie ou à proximité des rivières, ou après de fortes pluies) et pour les pêcheurs sous-marin, de remonter les poissons pêchés dans un bâteau (le sang attire les requins) et d'éviter les plages à risque: ces quelques règles simples évitent quasiment tout risque d'attaque.

A ce titre à quand une interdiction de baignade prenant en compte ces facteurs sur les plages françaises à risque? Cela éviterait de nombreux drames.

Après tout les conducteurs doivent bien porter des ceintures de sécurité pour se protéger: alors pourquoi les surfeurs et les pêcheurs ne devraient pas respecter ces quelques règles?

http://www.oceano.mc/

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: