Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Alors que l’OMS était plutôt neutre quant au variant indien, la chef scientifique de l’OMS a déclaré qu’il serait plus contagieux et qu’il pourrait être classé comme plus dangereux que le virus originel. Il pourrait également résister aux vaccins actuellement commercialisés…

Nous vous parlé il y a quelques jours du fait que plusieurs pays dont les Etats-Unis avaient décidé de suspendre l’arrivée des voyageurs en provenance d’Inde du fait de la flambée de l’épidémie.

Pour le moment l’OMS restait en retrait et n’affirmait pas que le variant indien était plus dangereux ou plus contagieux.

Changement d'avis de l'OMS vis à vis du variant indien

Or une déclaration récentede la scientifique en chef de l’OMS Soumya Swaminathan à l’AFP semble indiquer un changement d’avis de l’Organisation Mondiale de la Santé vis à vis de ce variant appelé B 1.617.

Il présenterait selon elle des mutations qui augmentent les transmissions et « peuvent aussi le rendre résistant aux anticorps qui se sont développés grâce à la vaccination ou à une contamination naturelle ».

Un variant bientôt classé comme plus dangereux et résistant aux vaccins actuels?

Ce variant contribuerait donc à la flambée épidémique en Inde et pourrait être classé prochainement par l’OMS dans la liste des variants plus dangereux que le virus originel du fait comme nous nous l’avons vu de sa forte contagiosité de sa capacité à passer outre les défense naturelles de la vaccination et de son taux de mortalité.

Selon Soumya Swaminathan, il sera difficile de lutter contre l’épidémie en Inde car elle concerne des « milliers de personnes et il se multiplie à une vitesse qu’il est difficile d’enrayer ». Pour elle la vaccination ne sera pas suffisante pour reprendre contrôle de la situation et il faudra attendre des mois ou des années pour que 70 à 80% de la population soit immunisée.

La solution passera donc en Inde par des mesures déjà prises dans d’autres paris du monde comme le port e masques, la distanciation sociale, l’interdiction des regroupements…

La plus grande priorité aujourd’hui est donc de contrôler l’épidémie en Inde et dans le reste du monde car plus le virus se réplique, «plus il se diffuse, se transmet ce qui augmente le risque de mutations et d’adaptations ». Comme pour la grippe, qui est un virus de la famille des coronavirus également, « les variants qui accumulent un grand nombre de mutations peuvent finalement devenir résistants aux vaccins dont nous disposons actuellement ».

Le nombre de nouveaux cas reste aujourd’hui à un niveau très élevé en Inde soit 3879 morts en 24H à la date du 10 mai 2021 selon Worldometer  et 329517 nouveaux cas. Des chiffres qui selon de nombreux experts seraient de plus sous-évalués.

Le variant indien va-t-il se diffuser en France et en Europe comme le variant anglais et quelles seront les conséquences?

Alors que l’Europe se déconfine progressivement, la situation en Inde devrait éveiller l’attention afin de ne pas relâcher les efforts trop vite. A ce titre, la France ferait peut-être bien de suivre l’exemple des Etats-Unis et de suspendre totalement l’entrée des voyageurs en provenance d’Inde.

Ces derniers jours plusieurs cas de variants indiens ont été détectés en Nouvelle-Aquitaine et au Havre dans un navire marchand. « Les investigations virologiques réalisées sur l’échantillon de deux prélèvements confirment la présence d’un virus dérivé du variant indien » avait confirmé l’ARS Normandie suite aux investigations menées sur les personnes contaminées au Havre. Rappelons que le port du Havre est très proche de Paris et de l'Ile-de-France, une région où la concentration de la population est très élevée.

Les personnels du navire marchand ont été mis en quarantaine et une personne a été hospitalisée. D’après des informations diffusées dans la presse locale, le navire en cause est le Fairway, un pétrolier sous pavillon singapourien.

Le Ministre de la Santé Olivier Véran a estimé lundi que 20 personnes ont été contaminées en France avec le variant indien.

Cinq groupements de cas ont été détectés dans le pays..

Si le variant indien s’avère bien résistant aux vaccins, la vaccination ne suffira pas à endiguer une nouvelle flambée de l’épidémie potentiellement en Europe et en France si le variant indien venait à se diffuser plus largement. Au regard des faibles mesures prises en France au niveau du contrôle des frontières, le variant indien risque comme le variant anglais de se diffuser largement au sein de la population…

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS