Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a proposé un ensemble de recommandations pour stimuler la reprise du secteur du voyage et du tourisme.

Le conseil international a révélé que la contribution du secteur européen des voyages et du tourisme au PIB devrait augmenter de 23,9 % cette année, ce qui est inférieur à la croissance attendue au niveau mondial de 30,7 %. Le WTTC a déclaré que cette reprise plus lente est due aux restrictions de voyage qui ont été mises en place cette année, en particulier au premier semestre 2021.

Avant la pandémie, le secteur européen des voyages et du tourisme contribuait à hauteur de 1,92 billion d'euros au PIB, soit 9,5 % de l'économie totale.

Les données ont également révélé que la contribution du secteur des voyages et du tourisme à l'économie européenne pourrait connaître une nouvelle augmentation de 38% en glissement annuel en 2022, soit une hausse de 439 milliards d'euros. Selon le WTTC, cela est dû au déploiement réussi du vaccin et à l'utilisation du certificat numérique Covid de l'UE lancé plus tôt cette année.

Néanmoins, le Conseil déclare que l'Europe a encore du mal à se redresser en raison de la fermeture des frontières internationales, l'augmentation des voyages intérieurs « n'étant pas suffisante pour atteindre le plein redressement dont la région a besoin ».

Alors que les dépenses touristiques nationales devraient augmenter de 30,2 % en glissement annuel en 2021, les dépenses internationales devraient connaître une augmentation plus faible de l'ordre de19,3 % cette année, atteignant 242 milliards d'euros, ce qui est inférieur aux niveaux d'avant la pandémie de (560 euros milliards en 2019).

En 2022, les dépenses touristiques domestiques devraient augmenter de 27,7%, tandis que les dépenses internationales devraient rebondir de 77,2% en glissement annuel grâce à l'assouplissement des restrictions dans plusieurs pays européens.

Le WTTC a émis cinq recommandations aux gouvernements, qui, selon lui, pourraient augmenter la contribution du secteur au PIB de la région et à l'augmentation de l'emploi.

Les voici :

- permettre aux voyageurs entièrement vaccinés de se déplacer librement, quelle que soit leur origine ou leur destination éventuelle
- la mise en œuvre de solutions numériques pour prouver le statut Covid (comme le certificat numérique COVID de l'UE), qui accéléreraient le processus aux frontières
- les gouvernements doivent reconnaître tous les vaccins autorisés par l'OMS
- poursuivre le soutien de l'initiative COVAX/UNICEF pour assurer une distribution équitable des vaccins dans le monde
- continuer à mettre en œuvre des protocoles améliorés de santé et de sécurité

Les recherches d'Oxford Economics montrent que le suivi de telles mesures d'ici la fin de 2021 pourrait entraîner une augmentation de la contribution du secteur au PIB de 28,8 % (près de 270 milliards d'euros) d'ici la fin de cette année, suivie d'une augmentation en glissement annuelsupplémentaire de 40,3 % (plus de 480 milliards d'euros) en 2022.

En termes de dépenses internationales, elles pourraient même connaître une croissance de 26,3 % cette année et une augmentation de 81,8 % en 2022.

Julia Simpson, présidente et chef de la direction du WTTC, a déclaré : « nos recherches montrent que si le secteur européen du voyage et du tourisme commence lentement à se redresser, il reste encore un long chemin à parcourir. Les frontières de nombreux pays européens étant désormais ouvertes aux voyages internationaux pour les voyageurs entièrement vaccinés, la reprise économique de la région sera accélérée l'année prochaine. Cela pourrait restaurer des millions d'emplois et de moyens qui dépendent du secteur des voyages et du tourisme qui est florissant. Nous avons besoin que les gouvernements remplacent la mosaïque des restrictions par un ensemble de règles harmonisées pour les voyages. »

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !