La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le président russe vient de signer un décret autorisant les compagnies russes à garder les avions louées en leasing. Cela va encore aggraver l'impact des sanctions pour l'économie européenne déjà bien mal en point...

Nous vous avions parlé des sanctions envers la Russie qui vont principalement frapper l’Europe. En effet, les Etats-Unis sont un exportateur net de pétrole et de gaz naturel et les entreprises américaines bénéficient de tarifs de gaz et de pétrole privilégiés.

Les entreprises américaines vont pouvoir continuer à produire à coûts réduites pendant que les entreprises européennes vont voir leurs coûts augmenter considérablement.

Elles vont donc perdre de la compétitivité et voir leur part de marché s’effondrer. A cela va s’ajouter l’inflation de l’énergie, des matières premières ainsi qu’une immigration incontrôlée du fait de probables émeutes de la fin en Afrique. Tout est en place pour que l’Europe connaisse une récession jamais vue pendant que les Etats-Unis et la Chine se développeront rapidement. La guerre en Ukraine est donc un moyen facile d’affaiblir l’Europe avec le soutien des gouvernements européens ce qui est le comble d'autant que l'Europe et la France n'avaient aucun intérêt à ce que l'OTAN s'étende en Ukraine ou à attiser un conflit en Ukraine depuis 2014. (voir l'excellent documentaire Ukrain on Fire d'Oliver Stone).

Dans le domaine de l’aviation, les sociétés européennes vont également souffrir. En effet, les compagnies russes étaient de grands acheteurs d’avions produits par Airbus et cela ne sera sans doute pas le cas dans le futur. Par ailleurs les sanctions financières vont avoir un impact fort sur les sociétés de leasing d’avions européennes. Comme nous l’avions indiqué dans l’article, Les compagnies russes suspendent les vols internationaux, les compagnies européennes ne vont pas récupérer leurs avions en leasing de si tôt. Un communiqué de l’agence de presse russe Tass vient de le confirmer.

Les compagnies russes vont garder leur flotte d'avions étrangers en leasing

Vladimir Poutine vient de signer une loi avec différents amendements au code de l’air russe. Ainsi les « compagnies russes pourront garder leur flotte d’avions étrangers et pourront les opérer sur des lignes domestiques. Les avions civils seront certifiés via des centres de certification et des laboratoires de tests dont les exigences seront déterminées par le Ministère des Transports ». La loi est destinée à « permettre aux compagnies russes de garder le contrôle de leur flotte étrangère pour que le secteur aérien fonctionne normalement dans le cadre de mesures anti-sanctions ». Chez la compagnie irlandaise AerCap 5% de la flotte est louée aux compagnies russes avec une valeur estimée à 2,5 milliards de dollar selon le New York Times.

L’impact sera donc significatif. Sur un total de 980 avions en service en Russie 515 sont loués à des sociétés de leasing étrangères selon le cabinet d'études Cirium.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut