Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a publié un rapport révélant que 70% des destinations dans le monde ont assoupli les restrictions de voyage en réponse à la pandémie de Covid-19.

Ces conclusions ont été examinées dans la huitième édition du Rapport sur les restrictions aux voyages de l’OMT, un document publié au début de la pandémie pour suivre les mesures prises dans 217 destinations mondiales. Les résultats visent à «soutenir les efforts d'atténuation et de relance du secteur du tourisme».

Le rapport montre que 152 destinations ont assoupli les restrictions sur le tourisme international à partir du 1er novembre, une augmentation par rapport aux 115 pays enregistrés le 1er septembre. Néanmoins, une destination sur quatre continue de fermer ses frontières aux touristes internationaux (ce chiffre est passé de 93 à 59 ces deux derniers mois).

L'Europe continue de montrer la voie en matière de levée des restrictions, suivie par les Amériques, l'Afrique et le Moyen-Orient. L'Asie et le Pacifique, cependant, ont mis en place des fermetures de frontières plus strictes en réponse à la pandémie en cours.

L'étude a également examiné les raisons de la levée ou du renforcement des restrictions, indiquant que les destinations avec des scores plus élevés au niveau des indicateurs de santé et d'hygiène ainsi qu'au niveau de l'indice de performance environnementale ont assoupli les restrictions plus rapidement.

À l'inverse, les pays et territoires qui ont gardé leurs frontières fermées (dont la majorité sont situés en Asie et dans le Pacifique) ont tendance à faire partie des économies émergentes avec des scores relativement faibles pour ces deux facteurs.

Le rapport se tourne également vers l'avenir, soulignant que les gouvernements peuvent jouer un rôle central dans la reprise du tourisme. À l'heure actuelle, six des dix plus grands marchés émetteurs du tourisme ont émis des règles sur les voyages en fonction d'évaluations des risques fondées sur des preuves.

Commentant les résultats, le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré: «la levée des restrictions de voyage est essentielle pour faire cesser les impacts sociaux et économiques de la pandémie. Les gouvernements ont un rôle important à jouer en donnant des conseils de voyage responsables et fondés sur les données et en travaillant ensemble pour lever les restrictions dès qu'il est sûr de le faire».

Pour les français il reste encore peuy de pays où l'on peut voyager sans test en Europe : la Suède, la Grèce (la France est encore comptée comme un pays à faible risque donc pas de test PCR mais formulaire à remplir avant le voyage), la Pologne, la Bulgarie, la Croatie (réservation demandée et formulaire avant voyage), la Serbie et la Macédoine du Nord (voir notre article où peut-on voyager en décembre?).

Le Royaume-Uni a levé son interdiction des voyages internationaux pour l'Angleterre le 2 décembre, tandis que les États-Unis envisagent actuellement de lever les restrictions sur les arrivées en provenance d'Europe et du Brésil.

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS