Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le ministère français des Affaires étrangères a assoupli les restrictions de voyage entre la France et 7 pays n'appartenant pas à l'Union Européenne.

Il ne sera plus nécessaire d'avoir un motif de voyage essentiel pour se rendre au Royaume-Uni, en Australie, Israël, au Japon, en Nouvelle-Zélande, à Singapour et en Corée du Sud.

Le changement, qui prend effet à partir d'aujourd'hui (12 mars 2021), a été décidé « en raison de la très large diffusion de la variante britannique en France et de la situation sanitaire spécifique dans ces pays ». Pour les déplacements vers et depuis ces pays, les autres restrictions à la circulation restent en vigueur : la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures avant le départ, notamment, reste bien entendu nécessaire. La consultation du site des Conseils aux voyageurs est particulièrement recommandée et il reste fortement conseillé de limiter au maximum les déplacements internationaux.

Malgré la levée des restrictions, il reste très compliqué de voyager dans ces pays : le Japon demande des visas spécifiques te les voyageurs doivent effectuer une quarantaine. En Corée, depuis le 22 mars 2020, les personnes en provenance d’Europe qui souhaitent entrer en Corée sont soumises obligatoirement à leur arrivée à l’aéroport, et quelle que soit leur nationalité, à une procédure spéciale d’immigration pouvant les immobiliser entre 6 heures et 24 heures, voire plus.

En Nouvelle-Zélande et en Australie, les frontières extérieures demeurent fermées sauf pour quelques cas spécifiques. Au Royaume-Uni la procédure est complexe : les voyageurs non résidents  arrivant de l’extérieur doivent respecter une quarantaine de 10 jours dans un hôtel ou à domicile et devront passer un test PCR, le deuxième puis le huitième jour après le début de cette période de quarantaine. Une réservation est obligatoire avant le déplacement (plate-forme de réservations ICI (à partir du 18/02/2021)). Si l’un des deux tests est positif, une nouvelle période d’isolement de 10 jours devra être prise. En Israël depuis le 25/01 les vols étrangers sont interdits. Il est possible de s'y rendre pour : traitement médical, procédures judiciaires à laquelle l’intéressé doit participer, enterrement. Pour Singapour tous les courts séjours sont interdits sauf cas spécifiques. On voit que la levée des restrictions aura peu d'impact sur les voyages vers ces pays qui sont très complexes à mettre en œuvre : on ne peut y voyager aujourd'hui que dans certaines situations très restreintes.

La France a interdit les voyages non essentiels en dehors de l'UE depuis le 31 janvier. Un communiqué du Ministère des Affaires Etrangères précise :

« Cinq semaines après la mise en place de motifs impérieux pour les déplacements hors de l’espace européen, ce régime est amendé pour tenir compte de l’évolution épidémique internationale et ajouter un certain nombre de situations d’urgence qui constituent des motifs impérieux».

Ainsi parallèlement à cet allègement des restrictions vers 7 pays, la liste des motifs impérieux et personnels a été élargie pour inclure l’ensemble des relations familiales et ajouter de nouvelles situations liées à l’éloignement familial pour :

- les couples mariés et les couples en partenariat civil (PACS), dont un membre réside à l'étranger pour des raisons professionnelles
- les enfants mineurs scolarisés en France dont le domicile familial est à l'étranger
- les couples séparés avec enfants, l'un des couples vivant en France et l'autre à l'étranger
- les étudiants qui passent des concours
- ceux qui retournent à leur résidence principale quand il est en France

Tous les voyageurs arrivant en France devront encore présenter un résultat de test PCR négatif pris moins de 72 heures avant le départ.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS